9 Février 2018

Tchad: Le ministre de la Culture, le cinéaste Mahamat Saleh Haroun, remplacé

Photo: Le Pays
Le président Idriss Deby Itno

Au Tchad, un décret du chef de l'Etat a annoncé jeudi 8 février le remplacement du ministre de la Culture, le cinéaste Mahamat Saleh Haroun. Une décision qui a surpris de nombreux observateurs. Mais jeudi soir, le désormais ex-ministre a indiqué qu'il avait démissionné pour des raisons personnelles.

« Je n'ai ni été démis de mes fonctions de ministre de la Culture du Tchad, ni limogé. J'ai démissionné pour raisons personnelles. » Ce sont les termes du communiqué qu'à fait diffuser Mahamat Saleh Haroun jeudi soir.

Plus tôt dans la journée, un décret du chef de l'Etat a annoncé la nomination d'un nouveau ministre de la Culture en remplacement de Mahamat Saleh Haroun qui « est appelé à d'autres fonctions ».

Selon des sources gouvernementales, le désormais ex-ministre était mal à l'aise au sein de l'appareil gouvernemental depuis un moment.

Ce jeudi en conseil de ministres, il a clairement indiqué qu'il était contre les mesures de rétorsion envisagées par le gouvernement contre les travailleurs en grève. « Cela me pose un problème moral », a-t-il lancé. Se sachant sur le départ, le cinéaste s'est laissé aller à une liberté de parole qui ne l'a jamais quitté depuis qu'il est entré au gouvernement.

En savoir plus

Répression de manifs et limogeage de ministres - Déby se trompe de combat

Depuis l'annonce des mesures d'austérité imposées par le gouvernement, la tension est montée… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.