9 Février 2018

Sénégal: Deux nouveaux navires de patrouille pour la marine sénégalaise

Dakar — La marine sénégalaise a réceptionné jeudi deux bateaux de patrouille offerts par le gouvernement américain, un équipement qui devrait aider à renforcer les capacités d'action en mer de ses unités spécialisées.

"L'octroi de ces vedettes (... ) vient renforcer de manière appréciable nos capacités d'action en mer, notamment dans le domaine fluviomaritime, la mer territoriale et dans l'exécution des missions" assignées aux unités spécialisées de la marine sénégalaise, a expliqué le chef d'état-major général des armées sénégalaises, le général Guèye.

D'un coût de "plus 422 millions FCFA chacun", ce bateaux sont un don du bureau de lutte contre les narcotrafics du Commandement des Etats-Unis pour l'Afrique (AFRICOM), dans le de la coopération militaire entre les deux pays.

Les deux bateaux d'une dizaine de mètres de long chacun, disposent d'une pointe de vitesse de 40 nœuds pour un rayon d'action de 300 nautiques. D'une autonomie de 400 milles nautiques, ils peuvent accueillir huit marins dans le poste de pilotage.

Ces navires "rapides et résistants" seront dédiés aux missions d'intervention, d'interception et de surveillance en mer.

Selon le CEMGA, l'espace maritime du Sénégal présente des "enjeux sécuritaires majeurs" qu'il convient de prendre en charge.

"La sous-région ouest africaine est en proie à divers trafics de drogue, d'armes, d'êtres humains", sans compter d'autres phénomènes tels que l'émigration clandestine et la pêche illégale, non réglementée et non déclarée, toutes choses qui font perdre "d'importantes devises à nos économies", a-t-il dit.

Le Sénégal, pour faire face à ces risques et menaces, a pris l'option de se doter de moyens navals pour mieux sécuriser son espace maritime, gage de sa stabilité économique et sociale, a indiqué le chef d'état-major des armées sénégalaises.

"Ces deux vedettes métal Shark type Defiant 38 seront utilisées dans la plénitude de leurs capacités pour relever les défis opérationnels (... )" liés à cette problématique, a promis le général Cheikh Guèye, avant de se réjouir de ce nouvel appui du gouvernement américain..

Ces nouvelles vedettes "sont les quatrième et cinquième navires de patrouille remis à la marine sénégalaise par les Etats-Unis sur un total de six navires d'une valeur d'environ deux milliards et demi de francs CFA", a rappelé l'ambassadeur des Etats-Unis d'Amérique au Sénégal, Tulinabo Mushingi.

"Les trois premiers ont déjà été livrés et la Marine nationale en fait bon usage. Ensemble, ces cinq navires contribuent de manière significative à la formidable capacité maritime régionale du Sénégal", a-t-il expliqué, se réjouissant de la coopération entre les deux pays dans ce domaine.

Aux yeux du diplomate américain, la marine nationale du Sénégal "est vitale pour la sécurité non seulement du Golfe de Guinée, mais pour toute la frontière maritime nord-ouest du contient".

"La marine nationale est une force de dissuasion et une force apte à intervenir contre les opérations de pêche illicite et également contre les trafiquants de cargaison illicites qui veulent nous nuire", a-t-il dit, saluant la capacité du Sénégal à lutter contre ces menaces maritimes.

Sénégal

CEDEAO - Vers une nouvelle feuille de route pour la création de la monnaie unique

L'on s'achemine vers l'adoption d'une nouvelle feuille de route pour la création de la monnaie unique de la… Plus »

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.