9 Février 2018

Cameroun: Sénatoriales 2018 - Ca bouge dans les partis

Conformément à la loi n°2012/001 du 19 avril 2012 portant Code électoral modifiée et complétée par la loi n°2012/017 du 21 décembre 2012, en son article 164, « les candidatures font l'objet, dans les quinze jours suivant la convocation du corps électoral, d'une déclaration en triple exemplaire, revêtue des signatures légalisées des candidats ».

En d'autres termes, c'est le 22 février prochain, c'est-à-dire dans moins de deux semaines, que les partis politiques devraient avoir déposé les listes pour les candidats investis. On note déjà une certaine effervescence dans certaines formations politiques. Notamment dans les formations politiques qui ont des élus dans les communes.

Le Social Democratic Front (SDF) va profiter de la réunion statutaire de son Comité exécutif demain à Bamenda pour statuer sur la question. « En plus des autres points très importants qui étaient déjà prévus », confie un des sept sénateurs de ce parti dans l'Adamoua.

A l'Union des populations du Cameroun dont les conseillers municipaux se retrouvent dans les régions du Littoral (Sanaga-Maritime et Wouri) et du Centre (Nyong-et-Kelle), l'on est prêt à prendre part au scrutin. «Le parti va participer aux prochaines sénatoriales. Mais une réunion formelle a lieu samedi 10 février 2018 pour décider des circonscriptions où les candidats seront investis », souligne Pierre Baleguel Nkot, secrétaire général.

Au Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), le président national, Paul Biya, a signé une circulaire hier jeudi 8 février 2018 qui fixe les modalités d'investiture. Ce sont les délégations permanentes régionales du Comité central du Rdpc qui réceptionnent les listes des sept postulants. Elles les acheminent au secrétariat général en classant deux listes « par ordre de préférence, sans panachage ».

Le secrétariat général, à son tour, après vérification de la conformité des dossiers selon des critères alliant les exigences constitutionnelles et l'engagement partisan, transmet la synthèse de tous les dossiers reçus au président national, autorité compétente à investir. Les postulants du Rdpc ont jusqu'à mardi prochain pour déposer leurs listes auprès des délégations permanentes régionales. Ces dernières ont jusqu'à vendredi 16 février 2018 pour acheminer leurs rapports au secrétariat général de ce parti.

Cameroun

Dr Siméon Kuissu - « Il faut savoir que la guerre au Cameroun occidentale est réelle et constante »

Installé depuis quelques années au Cameroun où il est médecin, Spécialiste des… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.