9 Février 2018

Tunisie: Un précieux parc à préserver

Cette réserve sur laquelle a travaillé depuis trois ans l'association «Les amis des oiseaux» dans le cadre de son projet «développement d'activités éco-touristiques pour la conservation des sites clés pour la biodiversité au Nord de la Tunisie», va être ouverte prochainement au public dans le cadre de visites programmées .

Lac sud, la première réserve d'oiseaux

Reconnue comme une zone importante pour la conservation des oiseaux et de la nature par l'ONG BirdLife International depuis 1998, une partie du Lac de Tunis a été classée «Zone humide d'importance internationale» sous la Convention Ramsar en 2013. Plusieurs institutions participent à la gestion de ce site. La réserve d'oiseaux du lac sud de Tunis, connue sous le nom de «TP4», se présente comme étant la partie la plus riche de la lagune, en matière de biodiversité.

En présence de représentants de l'Agence de protection et d'aménagement du littoral (APAL), de l'Office du tourisme, de la municipalité de Tunis, du Commissariat régional au développement agricole, de la Direction générale des forêts, la Société du lac de Tunis, l'Association des randonneurs, WWF bureau de Tunis, Hichem Azafzaf, président de l'association «Les amis des oiseaux», a annoncé, mercredi 7 février, l'inauguration des pancartes d'information sur ce site.

Un long chemin est encore à parcourir avant son ouverture aux visiteurs, mais l'important, c'est ce premier pas qui a été franchi grâce à la coopération avec d'autres partenaires dont, notamment, la Direction générale des forêts, la Société du Lac de Tunis, l'AMPE, l'APAL, et d'autres ONG de la société civile et des bailleurs de fonds de l'étranger, spécialement de la France et du Japon.

«On est dans le lac sud de Tunis, la première réserve d'oiseaux à proximité de la ville de Tunis. Elle était considérée comme étant l'un des sites les plus importants pour la conservation des oiseaux en Tunisie et regroupait environ 40.000 oiseaux d'eau hivernants», explique Hichem Azafzaf.

Favoriser l'éducation environnementale

C'est la concrétisation d'un projet très ambitieux qui vise à contribuer à la conservation de la biodiversité en Méditerranée par la gestion locale participative et la valorisation de cinq sites situés dans les gouvernorats de Nabeul et Tunis (Lac sud de Tunis, Sebkhet Soliman, les lagunes de Maamoura et de Korba, et Jbel El Haouaria), ajoute Hichem Azafzaf. L'idée est d'avoir cinq sites clés pour la biodiversité et qui peuvent être interconnectés ensemble, ajoute-t-il. Ces sites se caractérisent par la grande richesse de leur biodiversité, notamment de l'avifaune. Ils accueillent des effectifs significatifs d'espèces d'oiseaux rares ou menacées.

Actuellement, les efforts sont concentrés sur les préparatifs en vue de l'ouverture prochaine du site au public, tout en tenant compte des problèmes relatifs à l'accès, et surtout de la sécurité .D'ici environ six mois, un programme de visite pour les élèves et les étudiants sera mis en place .En effet, l'éducation environnementale figure parmi les principales finalités de ce projet, souligne Hichem Azafzaf. Les responsables de ce projet n'excluent pas la programmation de visites dans le cadre du développement des activités éco-touristiques.

Les pistes sont déjà aménagées facilitant ainsi la circulation des visiteurs et le site sera bientôt équipé de points d'observation ornithologique. Le premier panneau d'information a déjà été mis en place. Toutefois, la proximité immédiate avec la zone urbaine rend ce site vulnérable aux dérangements et dégradations, ce qui pose le grand problème de sécurité auquel devront faire face les responsables de ce projet qui ambitionne d'ancrer chez les futures générations la notion du respect de l'écosystème.

Tunisie

Siliana-Municipales 2018 - Résultats préliminaires (ISIE)

Voici les résultats préliminaires des élections municipales du 6 mai 2018, à Siliana (source… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.