9 Février 2018

Cote d'Ivoire: Désenclavement des villages Ébrié et Akyé du District d'Abidjan - Les travaux réalisés à plus de 70 %

Le ministre-gouverneur, Robert Beugré Mambé, a effectué, hier, une visite de quelques-unes des localités concernées.

Les travaux de désenclavement et d'amélioration des conditions de vie des populations des villages Ébrié et Akyé du District autonome d'Abidjan sont exécutés à plus de 70 %. L'information a été donnée, hier, par le ministre-gouverneur de la circonscription administrative susmentionnée, Robert Beugré Mambé.

Il a effectué une visite de terrain dans huit villages de la sous-préfecture de Bingerville. Ce déplacement est le premier d'une série de visites qui le mèneront également à Anyama et Songon.

Les villages concernés sont Akouai-Santé, Akandjé, Adjin, Adjamé-Bingerville, Mbatto-Bouaké, Brégbo, Akouai-Agban et Anan.

Donnant plus de détails sur l'état d'avancement des travaux, Beugré Mambé a indiqué que le taux de réalisation est de 95 % dans la zone de Bingerville où 38 Km de routes seront bitumés à terme pour un montant de 13 milliards de FCfa.

Au dire du ministre-gouverneur, ce chiffre (taux d'exécution) est de plus de 90 % à Anyama et 60 % à Songon. C'est par des chants et danses que les populations des localités visitées ont accueilli la délégation qui accompagnait Breugré Mambé.

Il s'agissait pour elles d'exprimer, à travers l'hôte, leurs remerciements en l'endroit du Chef de l'État, Alassane Ouattara, pour avoir respecté les engagements pris lors de la campagne électorale de l'élection présidentielle de 2015.

Beugré Mambé a réitéré l'engagement de son institution à travailler avec plus de célérité pour mener à terme ce projet d'une valeur globale de 50 milliards de FCfa et qui prend en compte également des travaux d'adduction d'eau et d'électrification rurale, même si une grande partie de ce financement est alloué aux infrastructures routières.

Le montant atteint 52 milliards de FCfa avec le renforcement des infrastructures socio-éducatives avec notamment le redimensionnement des écoles.

Le ministre-gouverneur a profité de l'occasion pour inviter les populations et les différentes chefferies à éviter de brader le foncier et de le mettre plutôt en valeur à travers des promotions immobilières.

Estimant que « c'est l'un des moyens, avec le commerce et les services, de créer de l'emploi pour les riverains et disposer de ressources financières pour les populations.

Etant donné qu'il n'est plus possible de développer des cultures de rente dans la région ». Relativement à l'extension desdits villages, Beugré Mambé a déclaré que son institution travaille « de manière à leur offrir une plateforme de développement urbain conforme à leur statut de localités situées à proximité d'Abidjan ».

Il n'a pas manqué d'indiquer que les villages Ébrié et Akyé situés à l'intérieur de la ville d'Abidjan bénéficieront de travaux similaires notamment à Abobo, Koumassi et Yopougon.

Cote d'Ivoire

Les « Guêpes » de Williamsville pour une page d'histoire

Les novices ivoiriens de Williamsville Athletic Club (WAC) sont à 90 minutes d'une qualification historique pour… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.