9 Février 2018

Congo-Brazzaville: Investissements - Un travail énorme à réaliser sur le climat des affaires en 2018

Neuf ans déjà que la RDC est engagée dans un vaste processus d'amélioration de son environnement des affaires. Dès le départ, les différents organes techniques du gouvernement ont insisté sur la durée nécessaire à la maturité des réformes engagées.

La RDC expérimente ses réformes depuis 2009 et les autorités congolaises veulent de leur mise en œuvre effective par les services concernés. Il s'agit des réformes systémiques qui touchent les systèmes, les procédures et les méthodes. Mais beaucoup reste à faire pour améliorer durablement le climat des affaires et des investissements. Pour 2018, plusieurs options semblent se dessiner au niveau des institutions du pays. Kinshasa projette des actions d'envergure dans plusieurs domaines : résistance des services publics, faible appropriation institutionnelle, faible communication sur les mesures et impunité. Plusieurs réformes initiées au niveau décisionnel ne sont tout simplement pas connues des administrations concernées. D'où les réserves à recourir directement à des méthodes fortes ou sanctions.

De nombreuses actions sont prévues pour faire connaître et faire valoir toutes les réformes. D'une pierre deux coups, l'idée est aussi de présenter le pays comme une destination idéale pour les investisseurs tant nationaux qu'internationaux. Après les forums nationaux sur le climat des affaires et la fiscalité en RDC, une grande journée porte ouverte est annoncée pour le mois de mars au niveau de l'Agence nationale de promotion des investissements (Anapi). Une information déjà reprise sur le site web de l'organe conseil du gouvernement en ce qui concerne la promotion des investissements. L'on parle déjà de trois jours d'échanges sans tabous, soit du 1er au 3 mars, avec le concours des institutions partenaires comme la Banque mondiale et la Banque africaine de développement. Les organisateurs ont prévu des échanges directs entre le monde des affaires et les différents services concernés par les réformes. Ce contact permettra de sensibiliser et de vulgariser les différentes mesures initiées par le gouvernement de la République à toutes les parties prenantes.

Kinshasa continue de penser que les efforts consentis, année après année, dans le cadre de l'assainissement de son climat des affaires, ne sont pas pris en compte tant par le secteur privé congolais que par la Banque mondiale, à travers ses différents rapports Doing business.

Congo-Brazzaville

Classement FIFA - Le Congo 88e mondial et 19e sur le continent

La prestation des Diables rouges au dernier Championnat d'Afrique des nations (Chan) a permis au pays de gagner huit… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.