9 Février 2018

Afrique: Technologies numériques - Le rapport annuel sur les tendances mondiales 2018 lancé au siège de l'Unesco

L'Observatoire Netexplo lancera, en partenariat avec l'agence onusienne, au cours du Forum Innovation (13 février) et du Forum Talent (14 et 15 février), son document intitulé : « Zero Interface /Zero Décision », a annoncé un communiqué de presse.

Dans son rapport 2018 sur les tendances mondiales du numérique, l'Observatoire Netexplo souligne que l'intelligence artificielle rend les applications numériques interconnectées de plus en plus fluides. Ce qui nécessite toujours moins d'intervention de la part de l'utilisateur et laissant progressivement les algorithmes prendre le dessus. Chaque algorithme incarne, indique le document, une idéologie. « L'intelligence artificielle, qui en est encore à ses débuts, est développée par un petit nombre de "Géants du numérique" comme Google, Amazon, Facebook, Apple, Netflix, Airbnb, Tesla ou Uber. Ils collectent une quantité presque infinie de données concernant leurs utilisateurs. Pas à pas, nous abandonnons notre pouvoir de décision », alerte cet organe indépendant qui étudie l'impact des technologies numériques sur la société et les entreprises.

L'Observatoire Netexplo se penche aussi sur des méthodes visant à protéger l'individu contre le risque de déresponsabilisation que présente l'intelligence artificielle. C'est ainsi qu'il prône la mise en œuvre de directives éthiques pour protéger les droits des individus dans ce nouvel environnement numérique où le libre arbitre pourrait être remplacé par le traitement automatisé des données.

Deux évènements majeurs au siège de l'Unesco

Ce texte sera rendu public le 13 février, à l'occasion de la 11e édition du Forum innovation. En effet, Netexplo et l'Unesco présenteront un échantillon des cent plus grandes innovations illustrant les dernières applications technologiques. Ainsi, dix de ces projets, les lauréats du Prix Netexplo, seront mis en avant. Il s'agit des projets les plus remarquables parmi deux mille innovations sélectionnées par les dix-neuf universités à travers le monde qui font partie de l'Observatoire Netexplo.

D'après l'Observatoire Netexplo, les startups ne sont pas les seuls vecteurs d'innovation. « Si elles représentent 43% des deux mille innovations présentées cette année, 34% ont été développées dans des universités ou des instituts de recherche, 9% proviennent d'entreprises traditionnelles, 6% d'ONG. Seules 5% ont été présentées par les Géants du numérique (3% étaient le produit d'initiatives gérées par l'État et 2% ont été développées par des artistes).

En matière de répartition géographique, 34% des innovations proviennent cette année d'Amérique du nord, suivies par l'Europe (26%), la région Asie-Pacifique (24%), l'Afrique et le Moyen-Orient (10%) et l'Amérique latine (6%) », estime le rapport.

Le second événement, prévu les 14 et 15 février, concerne la première édition du Forum Talent. L'activité vise, en effet, à identifier les nouveaux talents ainsi que les nouvelles formes de collaboration et de gestion permettant aux entreprises, institutions et organisations de tirer le meilleur parti des technologies numériques. Elle mettra ainsi l'accent sur dix sujets, notamment l'intelligence artificielle, le big data, la biotechnologie, la blockchain (technologie de stockage), la cyber sécurité, les jeux, l'internet des objets, la robotique, les médias sociaux et l'impression 3D.

Afrique

Flux financiers illicites - L'Afrique de l'ouest perd 50 milliards de dollars par an

Selon un communiqué, le rapport «Flux financiers illicites, L'économie du commerce illicite en… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.