10 Février 2018

Congo-Kinshasa: Une nouvelle attaque à Njite-Mavivi, près de Beni, attribuée aux ADF

En République démocratique du Congo (RDC), une nouvelle attaque a eu lieu, vendredi 9 février au soir, dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

L'attaque, perpétrée dans la localité de Njite-Mavivi, non loin de l'aéroport de Beni, a fait au moins cinq morts, selon la société civile. Plusieurs personnes sont également portées disparues. Selon Julien Paluku, gouverneur du Nord-Kivu, ces assaillants appartiendraient aux rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF).

L'attaque s'est déroulée, vendredi, aux alentours de 19h00, heure locale. Joint par RFI, Gilbert Kambale, président de la société civile de Beni, fait état d'un climat de psychose dans la ville.

« La nuit dernière vers 19h00, il y a eu des assaillants, assimilés pratiquement au groupe des ADF parce qu'ils sont venus, encore une fois, de la brousse vers le parc naturel de Virunga. Ils ont donc fait incursion dans la localité de Njite-Mavivi, à 12 km, au nord de la ville de Beni. Ils ont tué cinq personnes et ils ont brûlé des maisons. Il y a également des portés disparus. Des déplacés ont quitté la zone pour se réfugier vers la ville de Beni. C'est donc une grande inquiétude et une psychose qui règnent au sein de la population parce qu'on savait qu'il y avait, là-bas, des positions des FARDC et que la Monusco est presque à un kilomètre du lieu du drame », a-t-il évoqué.

Selon le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, les ADF mèneraient ces attaques, aux abords de Beni, pour attirer les Forces armées congolaises déployées dans les forêts du parc National de Virunga. Il s'agit d'une stratégie déjà utilisée en 2014. Le gouverneur a assuré à RFI que les 4 000 hommes déployés dans cette zone de Beni par l'état-major général devrait permettre d'éradiquer ces attaques des ADF « dans les mois qui suivent ».

C'est une stratégie qu'ils avaient encore utilisé en 2014, mais je crois que nous n'allons plus tomber dans le piège.

Selon l'ONU, près de 370 000 personnes pourraient être contraintes au déplacement dans le cadre de ces opérations, dans les territoires de Beni et du Lubero.

Congo-Kinshasa

Bataille de Kolwezi (3/3) - Une Afrique divisée par Mobutu

Lorsque les parachutistes belges et français quittent le Shaba (ex-Katanga) à l'issue du raid sur Kolwezi,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.