10 Février 2018

Sénégal: Mort d'un pêcheur saint-louisien - Chérif Atkhana Aïdara appelle les chefs d'Etat à œuvrer pour la paix

A la suite des évènements survenus entre les pêcheurs sénégalais et les gardes-côtes mauritaniens, ayant conduit à la mort d'un pêcheur saint-louisien, Chérif Cheikh Atkhana Aïdara exprime ses profonds regrets et appelle au calme.

Selon le guide religieux, c'est en pleine tournée dans les Iles du Saloum qu'il a appris les « évènements malheureux » qui ont eu lieu dernièrement, provoquant l'ire des Saint-louisiens et même la réaction du chef de l'Etat Macky Sall, depuis la capitale éthiopienne Addis-Abeba à l'occasion du sommet de l'Union africaine. D'ailleurs, l'armée sénégalaise a déployé un patrouilleur sur le long des frontières maritimes entre les deux pays. Pour Cheikh Atkhana Aïdara, le Sénégal et la Mauritanie partagent les mêmes intérêts et chacun a besoin de l'autre pour aller de l'avant. C'est pour cela que le religieux a invité les deux chefs de l'Etat à anticiper pour que ce genre de problème ne se reproduise plus.

« Il faut renforcer ces liens entre les deux pays et, à mon avis, ceux qui travaillent pour raffermir les relations entre les deux peuples sont plus nombreux que ceux qui les détériorent », assure Chérif Atkhana. Pour lui, un Mauritanien ou un Sénégalais qui tire sur son prochain est « un ennemi de la paix ». A ce titre, le guide a appelé les autorités religieuses et les chefs coutumiers des deux pays à s'impliquer activement pour que de tels évènements n'aient plus lieu.

Sénégal

CEDEAO - Vers une nouvelle feuille de route pour la création de la monnaie unique

L'on s'achemine vers l'adoption d'une nouvelle feuille de route pour la création de la monnaie unique de la… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.