10 Février 2018

Togo: Agbéyomé réclame les FAT autour de la table

Contrairement à certains acteurs qui pensent que le dialogue qui est censé s'ouvrir le 15 Février prochain sous la double médiation Ghanéenne et Guinéenne, doit se faire rien qu'entre le parti au pouvoir et la Coalition des 14 partis de l'opposition togolaise, il a une autre lecture de cette question.

Posez la question au président de OBUTS (Organisation pour Bâtir dans l'Union un Togo Solidaire), et ancien Premier ministre du Togo sous Eyadéma Gnassingbé, Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo, et il vous répondra : « Je crois plus à l'intelligence collective qu'à l'agitation puérile et aux rodomontades ». Voilà qui est clair par rapport à la réaction du parti cette semaine, souhaitant que ce dialogue soit « le plus inclusif possible ».

Même si cet avis qu'il a donné n'est pas sans désapprobation de la part de certains adversaires politiques et de leurs militants, l'homme politique, à lire une interview accordée cette fois à nos confrères de Icilome, semble ne pas prêcher pour sa propre chapelle mais voit un peu plus large au-delà même des partis politiques.

D'après le président de OBUTS, il est donc nécessaire que les forces armées togolaises prennent part aux discussions afin de faire connaitre leur lecture de la crise qui secoue le Togo depuis Août dernier et dans laquelle elles ont joué jusqu'ici un rôle.

Pour l'homme qui visiblement, pour avoir été aux affaires, connait bien la force de frappe de cette armée togolaise, « il semble important qu'elle prenne la place pleine et entière qui lui revient, dans le cadre des prochains pourparlers afin de l'écouter, de connaître ses motivations, d'entendre sa lecture de la crise et en opportunité, la réaffirmation qui lui incombe relativement à son rôle républicain dans un nouveau contrat social tendant à sceller pour rassembler davantage les Togolaises et les Togolais autour d'un idéal commun de justice, de paix, de développement et de prospérité partagée pour tous, et tendant à susciter chez chaque togolaise et chaque togolais le sentiment d'appartenance à une communauté de destin ».

Aussi, poursuit-il, « je fais confiance à notre armée et ne doute pas de ce qu'elle saura faire montre d'une lecture républicaine des défis auxquels notre pays est confronté ; qu'ainsi, elle apportera sa contribution portée par la promesse de bons chemins de la paix, de la justice, de la concorde nationale, du développement harmonieux et de la prospérité partagée pour tous au Togo ».

Dans la foulée de cette invite, il suggère à Faure Gnassingbé, fort de ses prérogatives de Chef de l'Etat et premier Magistrat du pays, de prendre sur lui de convier la haute hiérarchie de cette armée à rejoindre la table des négociations.

En tout cas, Agbéyomé Kodjo croit donc que laisser cette armée en marge de ce dialogue ne serait ni plus ni moins qu'une mauvaise inspiration. D'aucuns parleront simplement, d'une erreur de casting.

On attend de voir si les différents acteurs tiendront compte de cette suggestion.

Togo

Kodjo et de Villepin récompensés

Edem Kodjo, ancien secrétaire général de l'OUA (devenue UA), ex-Premier ministre et membre du… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.