11 Février 2018

Cameroun: Journée de violence dans l'ouest anglophone

Photo: Le Pays
Manifestation au Cameroun

Nouvelles violences dans l'ouest anglophone camerounais. En dépit du couvre-feu décrété samedi pour une semaine dans la zone par le ministre de la Défense camerounais, des heurts ont éclaté dans différentes localités. Trois gendarmes ont été tués.

Un sous-préfet a été enlevé. Et quelques attaques parsemées ont été enregistrées, entachant les cérémonies de commémoration de la « Journee de la jeunesse », célébrée ce dimanche par les autorités.

« Trois gendarmes ont été tués à Kembong par plus d'une dizaine d'assaillants » a déclaré ce dimanche le colonel Didier Badjeck, porte-parole de l'armée camerounaise. Selon lui, des petites localités du sud-ouest et du nord-ouest anglophone ont également été le théâtre d'attaques. Toutes auraient été maîtrisées sans que personne ne soit tué.

A Batibo, au sud de Bamenda, le sous-préfet a quant à lui disparu. D'après Joseph Mbah-Ndam, député de la ville, sa voiture a été retrouvée, ce dimanche matin, calcinée dans un village. Les assaillants auraient pris la fuite vers une destination inconnue.

Depuis plusieurs jours, les activistes sécessionnistes menaçaient sur les réseaux sociaux de troubler les célébrations du 11 février. Ce jour, devenu « Fête de la jeunesse » en 1966 était à l'origine la date du référendum qui a réuni francophones et anglophones camerounais en 1961.

Craignant des « attaques imminentes », le ministère de la Défense a instauré samedi un couvre-feu dans les deux régions anglophones.

« Nous avons évité le pire et avons travaillé avec professionnalisme » a déclaré le colonel Badjeck qui s'est défendu des accusations d'exactions des forces de sécurité lors d'opérations contre les séparatistes.

Alors que les témoignages à charge se multiplient sur les réseaux sociaux, l'Union européenne avait jugé « essentiel » jeudi que l'armée fasse un usage proportionné de la force.

En savoir plus

Opération de bouclage et scènes de panique à Bamenda

Tensions à Bamenda au Cameroun anglophone vendredi 9 février. Un important déploiement militaire a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.