12 Février 2018

Congo-Kinshasa: Le festival Amani , c'est un peu «le Woodstock congolais»

A quelques heures de la clôture du festival Amani à Goma, hier, dimanche 11 février, le chanteur Témé Tan, invité de cette cinquième édition a livré ses impressions.

Le musicien, né à Kinshasa, arrivé en Belgique à l'âge de six ans et féru de rumba congolaise avait choisi de jouer sur scène avec des artistes de Goma.

Pour lui, le festival Amani, ce qui signifie « paix » en swahili, est un peu le « Woodstock » congolais. On l'écoute au micro de RFI.

On pense à la paix plutôt qu'à la guerre.

Congo-Kinshasa

Grands lacs - Les armées rwandaise et congolaise sur le pied de guerre

À la suite des affrontements des militaires des deux pays, le 13 février, dans la zone frontalière… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.