11 Février 2018

Ile Maurice: Afrobarometer - «Les Mauriciens sont malheureux d'un choix entre le mauvais et le moins mauvais»

interview

À la lumière du dernier sondage de Straconsult pour le compte d'Afrobarometer, peut-on parler d'une crise de confiance dans le pays ? Il n'y a pas de doute que cette crise de confiance dans les institutions existe. Tant pour une institution pilier de la démocratie et de l'État de droit comme le judiciaire, que pour la Financial Services Commission ou la police.

La perte de confiance dans les partis et les dirigeants politiques est aussi très grave parce qu'elle est un élément essentiel de la démocratie et de la bonne gouvernance.

Le judiciaire et la commission électorale dégringolent dans l'opinion publique. Comment l'expliquer ?

Je ne peux expliquer pourquoi il n'y a que 51 % des sondés qui lui font confiance. Il faut creuser, s'interroger et faire une introspection pour essayer de comprendre.

Dans le cas du judiciaire, oui, il faut s'inquiéter. S'il est vrai que le judiciaire a quelques fois sanctionné certains de ses membres, il l'a fait dans une discrétion qui donne une perception de tolérance.

Est-ce que cela signifie que les Mauriciens interrogés pensent que les élections sont truquées ?

Non, le sondage dit que 83 % des Mauriciens trouvent que les élections de 2014 étaient «free and fair».

Comment expliquer cette contradiction ?

Je trouve que les répondants à ce sondage ont été «fair». Au total, 46 % d'entre eux admettent la bonne performance du Premier ministre, Pravind Jugnauth, mais seulement 27 % lui font confiance. La question à se poser, c'est pourquoi si peu de Mauriciens lui font confiance ? Qu'est-ce qu'il a fait ou n'a pas fait pour provoquer un tel déficit de confiance ?

Quant aux membres de l'Assemblée nationale, il n'y a que 39 % qui sont satisfaits de leurs performances et 27 % leur font confiance. La retransmission des séances à la télévision n'a pas aidé.

«Au total, 46 % des répondants admettent la bonne performance du Premier ministre, Pravind Jugnauth, mais seulement 27 % lui font confiance.»

54 % des sondés faisaient confiance au chef du gouvernement en 2014 contre 27 % pour Pravind Jugnauth aujourd'hui. Peut-on dire que les Mauriciens préfèrent sir Anerood Jugnauth ?

Le sondage de 2014 a été fait en juillet. C'était Navin Ramgoolam qui était Premier ministre.

L'opposition est au plus mal aussi...

Le résultat de ce sondage a aussi été confirmé par l'issue de la partielle au n°18. Le sondage indique que seulement 24 % font confiance aux partis au pouvoir et 23 % aux partis de l'opposition. De plus, 45 % des électeurs se sont abstenus et 31 % n'ont pas voté pour les trois partis traditionnels en lice.

Hormis les «die hard» des partis, parlez au citoyen lambda et vous entendrez ad nauseam que les Mauriciens sont malheureux d'un choix entre le mauvais et le moins mauvais. C'est grave pour notre démocratie et pour la génération émergente.

Ile Maurice

Sauvetage en mer - Quatre Mauriciens en difficulté à 425 milles nautiques de Maurice

Un yatch à environ 425 milles nautiques au Nord de Maurice a lancé un appel de détresse, ce mardi… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.