12 Février 2018

Sénégal/Egypte: Préliminaires aller Ligue des Champions / Génération Foot/Misr El Makassa (2-0) - Les Académiciens assurent l'essentiel, sans convaincre !

En match comptant pour les préliminaires aller de la Ligue des Champions, Génération Foot a battu, samedi, Misr El Makassa d'Egypte (2-0).

Sans convaincre, les Grenats ont juste réussi l'essentiel samedi face à une équipe égyptienne pas aussi terrible. En difficulté dans son championnat, Misr El Makassa avait pourtant débarqué à Dakar avec l'ambition de rebondir. Et pourtant, avec la complicité du vent, les visiteurs ont tenté de déstabiliser leurs hôtes sans pour autant les inquiéter.

La première véritable occasion sera à l'actif de Génération Foot. Sur une des rares offensives des Académiciens, Amadou Dia Ndiaye, en embuscade au second poteau, ne cadre pas sa reprise suite à un bon centre de Mamadou Lamine Guèye (10e).

En fait, sous la pression, les jeunes joueurs du champion en titre sénégalais ont peiné pour entrer dans le match. Sentant ainsi l'adversaire assez fébrile, les Egyptiens élèvent le ton à partir de la 30e minute.

Sous la direction de l'attaquant international malgache Paulin Voavy, les Egyptiens ont, par moment, créé la panique dans la défense des Sénégalais, bien regroupée autour de son gardien de but Mohamed Niaré.

De retour des vestiaires, les boys d'Olivier Perrin, avec le vent en poupe, passèrent à l'attaque. Une option qui sera récompensée dix minutes plus tard, suite à une offensive concrétisée par Cheikh Tidiane Sabaly (53e).

La réaction des Egyptiens interviendra une dizaine de minutes plus tard, mais Mohamed Niaré sauva les Sénégalais d'une parade exemplaire (63e). Cinq minutes après, Cheikh Tidiane Sabaly rata l'occasion de doubler la marque pour les Grenats (68e).

Amadou Guèye Ndiaye, son complice dans l'attaque des Académiciens, sera plus concentré sept minutes plus tard. L'attaquant de Génération Foot a profité d'une balle repoussée par le gardien adverse pour enfoncer le clou (75e). Un avantage jalousement défendu par les champions du Sénégal face à des Egyptiens sans génie, certes, mais qui n'ont pas encore dit leur dernier mot.

OLIVIER PERRIN, ENTRAINEUR DE GENERATION FOOT : « NOUS SOMMES TRÈS FIERS D'AVOIR MARQUÉ DEUX BUTS SANS EN ENCAISSER »

« Je remercie le peuple sénégalais pour son soutien. On leur offre la première victoire en Coupe d'Afrique depuis longtemps.

On a marqué deux buts sans en prendre et on est très fiers. Ce n'est pas un aboutissement, car il reste un match important à jouer. Il y a eu deux mi-temps différentes. Les Égyptiens connaissaient bien notre jeu et nous ont posé beaucoup de difficultés.

Mais on a su rectifier les problèmes tactiques en deuxième mi-temps en courant un peu plus et en se déplaçant un peu mieux. On a eu plus d'ouverture par la suite. On a joué un peu plus long parce qu'il y avait un manque de vitesse derrière.

Les joueurs ont respecté la consigne qu'on leur a donnée à la mi-temps, qui était de ne pas attendre d'être dans les meilleures situations pour marquer, mais de se jeter, d'en rajouter un peu si la situation se présentait. L'importance était de mettre la balle au fond des filets. C'est ce qu'ils ont fait; et ces deux buts nous donnent confiance.

L'adversaire est redoutable. Sur 24 matchs officiels, ils ont marqué 21 fois. C'est une équipe qui marque beaucoup, qui a la deuxième attaque du championnat égyptien, mais il leur manquait leur deuxième attaquant comme nous d'ailleurs.

On aurait pu prendre un but aussi. Car à 1-0, notre gardien a fait un arrêt fantastique. On a eu le bonheur de gagner ce premier match avec deux buts d'avance sans en prendre, mais le match retour sera différent. Il faut qu'on ait l'ambition de marquer un but sans en prendre ».

ABLAYE SARR, DIRECTEUR TECHNIQUE GF : « CETTE VICTOIRE DOIT ÊTRE CELLE QUI MÈNE À LA QUALIFICATION »

« C'est un match qui s'est joué en deux étapes. Pendant la première, nos joueurs étaient crispés et ont joué avec le frein en main. Ils avaient peur, pas de l'adversaire, mais ils étaient stressés par l'évènement.

Il faut les comprendre. Ils sont jeunes et la plupart d'entre eux sont âgés de 18 ou 20 ans. A la pause, nous avons discuté entre nous et nous leur avons tenu un discours.

Nous leur avons demandé de mettre de la folie dans ce match, de jouer comme des fous, quitte même à perdre. Nous les avons donc secoués et ils ont bien compris. En deuxième mi-temps, ils ont joué libérés. En un moment, les Égyptiens ont pris le contrôle du milieu de terrain.

Ils sont très rusés et voulaient nous retarder, nous empêcher de prendre de la vitesse, car ils connaissaient nos points forts et nos points faibles.

Les gosses se sont battus et ont réussi à mettre deux buts, mais ce n'est pas encore gagné. Il reste la manche retour. Nous allons préparer les joueurs pour cela en mettant en place une stratégie pour que cette victoire soit celle qui mène à la qualification ».

Sénégal

Mondial 2018 - Les supporters sénégalais nettoient les tribunes après le match

Les images ont fait le tour des réseaux sociaux. Elles ont été vues 6 millions de fois. Les… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.