13 Février 2018

Guinée: Deux jeunes gens tués dans des heurts avec les forces de l'ordre

Encore des violences et des victimes en Guinée où deux jeunes gens ont été tués ce lundi lors d'une descente des forces de l'ordre dans un quartier réputé favorable à l'opposition. Outre ces deux morts, les violences ont fait plusieurs blessés.

Encore deux jeunes arrachés à l'affection de leur famille dans des heurts entre forces de l'ordre et manifestants dans les rues de Conakry. Deux nouvelles victimes qui allongent la liste des jeunes tombés sous les balles des forces de l'ordre dans ce quartier favorable à l'opposition, relançant du coup le débat sur l'utilisation des armes à feu dans le maintien d'ordre en Guinée.

Le porte-parole de la police Boubacar Kassé dans une communication sur les médias d'état a révèlé l'identité des victimes et décrit les circonstances de leur assassinat. Le premier a été « fauché par un véhicule » et le second « atteint par balles », a expliqué le porte-parole de la police. « Le procureur de la République, informé, a aussitôt ordonné l'ouverture d'une enquête pour faire toute la lumière sur les circonstances de ces décès dont les auteurs seront traduits en justice », a promis Boubacar Cissé.

Ces évènements interviennent à un mauvais moment alors que le pays vit au ralenti à cause de la tension née des accusations de fraudes lors du scrutin communal, dont on ne connaît toujours pas le résultat, et de l'autre la grève générale déclenchée hier, lundi, dans le système éducatif. Grève qui paralyse la quasi-totalité des écoles du secondaire et du primaire.

Guinée

Le gouvernement menace les enseignants grévistes

Alors qu'Aboubacar Soumah secrétaire général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.