12 Février 2018

Congo-Brazzaville: Opposition - Le parti d'Armand Mpourou rejette l'idée d'une nouvelle plate-forme

La Dynamique pour le développement du Congo (DDC) s'est prononcée sur la question, le 10 février à Brazzaville, lors de sa rentrée politique.

« Le fait d'avoir nommé un chef de l'opposition ne veut pas dire la mise en place d'une nouvelle plate-forme politique. Au Congo, il y a toujours la confusion. Une plate-forme politique de l'opposition ne signifie pas qu'on a les mêmes choses à dire. Il ne faut pas faire l'amalgame. Chaque parti politique doit s'exprimer librement, clarifier ses positions lorsque cela s'impose. Je ne peux aller dans un milieu où mes pensées seront conditionnées », a laissé entendre Armand Mpourou, président de la DDC. Toutefois, il a pris acte de la nomination du chef de file de l'opposition, promettant d'échanger prochainement avec lui.

Armand Mpourou a également abordé plusieurs autres aspects, notamment la situation sécuritaire dans le département du Pool . Il a salué l'accord de cessation des hostilités et le programme de désarmement. « Mais nous proposons que soit effectuée une identification des vrais ninjas ainsi que leur chef de groupe et ne pas non plus oublier la population traumatisée car il s'agit de la réparation des séquelles de guerre subies par cette dernière. », a-t-il suggéré.

Par ailleurs, pour une bonne gestion de l'Etat, la DDC propose que certaines structures publiques qui génèrent des ressources financières soient responsabilisées par catégorie en ce qui concerne les dépenses de l'Etat. Par exemple, pour les salaires, responsabiliser la Société nationale des pétroles du Congo, les impôts, la douane, a-t-il cité.

Revenant sur le discours du chef de l'Etat du 30 décembre dernier, la DDC a fait savoir que celui-ci épouse la doctrine et l'idéologie de droite qu'elle défend, un discours qui est en rupture avec les anciens plus à gauche et dépourvus de ténacité. La DDC, a dit Armand Mpourou, est prête à collaborer dans la mise en œuvre des réformes envisagées par le gouvernement.

Pour la DDC, chaque citoyen doit participer activement à la renaissance démocratique ainsi qu'au fonctionnement des institutions afin d'impulser la démocratie. Afin de convertir cette vision en un projet, ce parti propose une alternative équilibrée et soutenable avec des objectifs à court, moyen et long termes.

Congo-Brazzaville

Jubilé - Les soixante-quinze prières de Sainte-Anne

La basilique Sainte-Anne célèbre, en cette année, ses soixante-quinze ans d'existence. A propos,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.