12 Février 2018

Ile Maurice: Dans une école à Pailles, une enfant victime de «brutalité verbale», sa mère porte plainte

Dans le passé, elle a dit avoir déjà porté plainte contre l'enseignante de sa fille. Cette fois, Anne-Marie*, s'est, de nouveau, rendue au poste de police de Pailles. Elle y a fait une déposition pour «brutalité verbale» contre l'enseignante. Elle affirme que sa fille qui se trouve en Grade 5 subirait des pressions.

Un incident serait à l'origine de la colère d'Anne-Marie. Elle explique qu'elle se rend à l'école de sa fille tous les midis. Ce lundi 12 février, cette mère dit avoir appris que son enfant avait eu la tête coincée dans des barreaux de la main-courante des escaliers. Lorsqu'elle a questionné la petite, celle-ci a expliqué avoir quitté la classe parce qu'elle avait été malmenée par son enseignante.

«J'ai vu ma fille en train de pleurer. Elle m'a dit qu'elle n'arrivait pas à allumer un ordinateur et qu'elle l'avait dit à son enseignante. Celle-ci s'est mise en colère. Je suis allée voir le maître d'école avant de partir à la police», soutient Anne-Marie.

Ce n'est que tard dans la soirée qu'elle a pu porter plainte. Plus tôt, elle explique que la police n'aurait pas voulu prendre sa déposition. Version que démentent les policiers que nous avons rencontrés sur place. Ils ont avancé qu'il fallait que la Child Development Unit soit aussi mise au courant et que le service au poste de police venait de changer. De ce fait, ils ne pouvaient répondre à la place de leurs collègues qui étaient en poste avant eux.

Finalement, c'est tard dans la soirée que la plainte a été consignée. Du côté du ministère de l'Education, une source autorisée a expliqué que l'incident n'avait pas encore été rapporté mais que le nécessaire sera fait pour connaître les circonstances entourant cette affaire.

*prénom fictif

Ile Maurice

Activités sismiques - Le continent africain va-t-il accoucher d'une île?

Des secousses en série à Mayotte atteignant une magnitude de quatre sur l'échelle de Richter. La… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.