13 Février 2018

Tchad: Passation de pouvoir au ministère de la Jeunesse, de la Culture et du Sport

Au Tchad, passation de charges ce lundi au ministère de la Jeunesse, du Tourisme, de la Culture, du Sport et de l'Artisanat entre le cinéaste Mahamat Saleh Haroun et son successeur, Fougbou Djibert Younous. Jeudi dernier, un décret avait mis fin aux fonctions du cinéaste avant que l'on apprenne qu'il avait démissionné.

A l'heure du bilan de presque une année à la tête du ministère, Mahamat Saleh Haroun explique avec ses mots qu'il a fait ce qu'il a pu : « Je vous ferai l'économie d'établir moi-même mon propre bilan. Il est suffisamment connu. Monsieur le ministre, je tiens à vous informer que la Bibliothèque nationale, qui avait été érigée en son temps sous votre magister et dont j'ai trouvé les rayons totalement vides à mon arrivée, est désormais garnie de quelques milliers de livres ».

En douze mois au sein de l'appareil gouvernemental, l'ancien ministre dit avoir appris. Aujourd'hui, ce qu'il peut souhaiter à son successeur c'est de l'éthique : « Aux nouveaux ministres, on a souvent tendance à leur souhaiter du courage. Pour ma part, j'ajouterai qu'un ministre a plutôt besoin d'une certaine éthique et d'une inébranlable volonté ».

Politicien rompu et expérimenté, Fougbou Djibert Younous hérite d'un portefeuille avec de nombreux défis. Le football tchadien n'existe plus à l'international depuis plusieurs années. Les artistes, eux aussi, attendent depuis près de trois ans le paiement de leurs droits d'auteur.

Tchad

Des protestations s'élèvent contre la condamnation des étudiants

Paris réagit à la condamnation à des peines de prison de quatre mois pour des dizaines… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.