13 Février 2018

Cote d'Ivoire: Slim Khalbous (ministre tunisien) - "La Tunisie, une opportunité d'emplois pour les étudiants ivoiriens"

« Il existe 58 entreprises tunisiennes en Côte d'Ivoire et elles recrutent, en priorité, les Ivoiriens qui ont un diplôme tunisien parce leur intégration est facile dans la société et parce qu'ils connaissent la culture tunisienne », a affirmé Slim Khalbous, ministre tunisien de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, qui a animé une conférence de presse ce mardi 13 février 2018, au Seen Hôtel au Plateau.

Cette conférence s'inscrit dans le cadre des Journées ivoiro-tunisiennes de l'Etudiant organisées du 12 au 13 février 2018, à Abidjan.

Selon lui, la Tunisie offre des perspectives de travail dans les entreprises tunisiennes installées en Côte d'Ivoire dont le nombre augmente d'année en année. C'est pourquoi il a invité les jeunes ivoiriens à étudier dans les universités tunisiennes.

« C'est un échange intégré à la fois éducationnel et économique pour les deux pays. Les entreprises ivoiriennes sont contentes d'avoir de la main d'œuvre de qualité mais la Côte d'Ivoire est heureuse d'améliorer son taux employabilité. C'est une relation gagnant-gagnant », a-t-il soutenu.

D'ailleurs, confie-t-il, « la Tunisie est la 4e destination prisée par les étudiants ivoiriens, après la France, les États-unis et le Canada ».

Aussi dira-t-il, « la Tunisie offre 100 bourses chaque année aux étudiants ivoiriens soit 20% des bourses offertes aux étudiants africains. Ce sont au total 500 bourses qui sont offertes à travers 36 pays dans le cadre de la coopération sud-sud ».

Pour Slim Khalbous, cela témoigne de la qualité des relations entre les deux pays, des relations très anciennes, des relations bilatérales excellentes.

Selon lui, la Côte d'Ivoire est non seulement un pays ami mais un pays francophone avec qui la Tunisie a des liens culturels.

« Il n'y a pas de visa entre les deux pays ce qui facilite la mobilité. Il y a désormais un vol direct entre Abidjan et Tunis à partir de Tunisia Airlines chaque semaine », explique-t-il.

Slim Khalbous a toutefois regretté la « massification » (le nombre élevé des étudiants par rapport aux structures d'accueil) dans les universités ivoiriennes. Avant d'indiquer que les universités tunisiennes ont connu ce moment (leur effectif s'est multiplié par 5 en moins de 20 ans).

Ce qui les amener à miser sur la qualité, notamment par la création des 4C (Centre de carrières et de certification des compétences) et à faire des accréditations mais ce nombre à baisser aujourd'hui à cause de la pyramide des âges. Ce qui constitue une réelle opportunité.

Cote d'Ivoire

CEDEAO/Création de la monnaie unique - Une nouvelle feuille de route pour accélérer le processus

La Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) veut propulser en avant le processus de création… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.