14 Février 2018

Afrique du Sud: Dans l'attente de l'annonce du départ de Jacob Zuma

Photo: @MYANC/Twitter
Ace Magashule, secrétaire général de l'ANC, lors de la conférence de presse au cours de laquelle il a confirmé que le président Jacob Zuma avait été rappelé.

Est-ce la fin du suspense en Afrique du Sud ? Le comité exécutif du Congrès national africain - le parti présidentiel - a décidé hier mardi de « rappeler » officiellement le président Jacob Zuma. C'est maintenant au Président de donner sa réponse. Hier, le secrétaire général de l'ANC a laissé entendre que la réponse de Jacob Zuma est attendue dès aujourd'hui alors qu'une réunion des parlementaires de l'ANC a été convoquée. Et l'on apprend ce matin une opération de police au domicile de la famille Gupta, proche du président Zuma.

C'est peut être une nouvelle journée d'attente qui s'annonce, puisqu'on ne sait toujours pas quand Jacob Zuma compte s'exprimer.

Hier, le secrétaire général de l'ANC a été clair : le parti n'a pas imposé un calendrier au président Zuma, même s'il attend que celui-ci parte au plus vite.

Le secrétaire général a d'ailleurs glissé que l'annonce pourrait se faire dès aujourd'hui, une manière sans doute de poser implicitement un ultimatum.

Même si Jacob Zuma peut encore tenir tête à son parti, ses options sont de plus en plus réduites, et la pression monte...

Le programme du Parlement a été bouleversé ce mercredi pour permettre une réunion du groupe parlementaire de l'ANC. Le porte parole des députés de la majorité a confirmé mardi soir qu'il s'agit de discuter de la possibilité de lancer une procédure de destitution contre le Président de la République.

Si Jacob Zuma résiste, les parlementaires de la majorité présidentielle peuvent choisir de lancer leur propre recours ou bien se rallier à l'opposition qui porte déjà une motion de défiance contre Jacob Zuma. Celle-ci sera examinée en principe le 22 février.

Opération de police au domicile de la famille Gupta

Par ailleurs, on apprend ce mercredi matin que la police anti-corruption a mené un raid dans la luxueuse maison de la famille indienne Gupta à Johannesburg, à l'aube. Cette fratrie indienne, très proche de Jacob Zuma, est soupçonnée d'avoir encouragé la corruption au sommet de l'Etat...

Alors que l'Afrique du Sud retient son souffle, cette opération policière semble un autre signe que la chute de Jacob Zuma est maintenant très proche.

Les négociations ont lieu secrètement en coulisses, au sein de l'exécutif de l'ANC. Ce qui agace Sibongile, une secrétaire à la retraite et une fidèle du parti. «J'ai combattu avec l'ANC, nous raconte-telle, j'ai des cicatrices de ces années de combat. Je continuerais de suivre le parti mais ils doivent bien négocier... Car il s'agit de l'intérêt national. Il faut que les leaders mettent leurs sentiments personnels de côté»

En savoir plus

Vers une démission de Zuma - Réunion marathon de l'ANC

En Afrique du Sud, la réunion du comité exécutif de l'ANC s'est achevée à 3 heures du… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.