14 Février 2018

Ile Maurice: Metro Express - «Il y aura de gros problèmes», prévient le maire de Beau-Bassin-Rose-Hill

Il se dit conscient des contrariétés qui pourraient affecter les habitants de Beau-Bassin-Rose-Hill. D'ailleurs, le maire Ken Fong ne cache pas qu'«il y aura du désordre, de gros problèmes même». C'est ce mercredi 14 février que le Central Electricity Board (CEB), la Central Water Authority (CWA) et la Wastewater Management Authority démarrent les travaux dans le sillage du projet Metro Express.

Au programme : coupures d'électricité, d'eau, travaux d'infrastructures, embouteillages et nouvelles déviations routières... Il s'agira pour les services publics de réaligner le réseau et de poser plusieurs kilomètres de câbles souterrains.

Il revient à la mairie d'assurer la coordination et la communication autour de ces travaux. C'est ce qui a été décidé lors d'une réunion, la semaine dernière, entre le Premier ministre adjoint, Ivan Collendavelloo, le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, et tous les organismes publics. Toutes les doléances seront canalisées vers la municipalité, qui devrait mettre sur pied une cellule spéciale. «À ce stade, je ne peux donner aucune précision. J'attends de recevoir le cahier des charges», déclare Ken Fong.

Un travail compliqué pour le CEB

Toujours est-il qu'au niveau du CEB, le directeur général par intérim concède que «c'est un travail compliqué qui s'annonce». Les fouilles qui vont s'effectuer en bordure de route commencent à partir du rond-point de Rose-Hill pour s'étendre jusqu'à Beau-Bassin.

Pour l'heure, pas question de toucher à la ligne de haute tension qui survole la promenade Roland Armand. Entre-temps, les travailleurs vont s'atteler à enlever une cinquantaine de poteaux électriques.

C'est au terme des travaux, dans un mois, que le CEB procédera au basculement du réseau. Il faudra à ce moment prévoir une journée où il y aura des coupures, prévient Shamshir Mukoon. Le CEB, étant le subcontractor de Larsen & Toubro, n'a pas encore chiffré le coût mais pour le directeur général par intérim, il pourrait tourner autour de plusieurs millions de roupies.

Cette transition des lignes aériennes aux câbles souterrains devrait aussi concerner tout le pays. D'ici 2028, tous les câbles du CEB seront enfouis sous terre pour la sécurité du réseau électrique, surtout pendant la période cyclonique.

32 km de tuyaux le long de la rue Vandermeersch

La CWA est, de son côté, doublement mobilisée sur le chantier. Il faudra non seulement remplacer les tuyaux vétustes, mais aussi se préparer à des perturbations liées à la fourniture d'eau. La région est déjà très affectée par les coupures.

À partir de ce soir, 32 kilomètres de tuyaux seront placés le long de la rue Vandermeersch. Au bout de 4 à 5 semaines, après l'installation du nouveau réseau, les techniciens devront procéder au déplacement des vieux tuyaux, facilité par l'exercice de mapping.

Après les villes sœurs, les travaux au coût de Rs 200 millions s'étendront tout au long du tracé du Metro Express (Plaine-Lauzun, Grande-Rivière-Nord-Ouest et Pailles).

Déviations routières

Quid des problèmes d'embouteillages ? Au dire du chef inspecteur Ashok Matar, la situation ne devrait pas s'aggraver durant la journée. Il fait ressortir que les opérations se dérouleront essentiellement le soir, soit de 20 heures à 4 heures le matin.

Il n'empêche que des déviations ont été décidées et seront appliquées. Ce qui fait craindre le pire car la circulation est déjà grandement perturbée depuis le début des travaux, il y a deux semaines.

Cependant, ni le chef inspecteur Matar ni le Police Press Office (PPO) n'étaient en présence du plan de déviation. L'inspecteur Shiva Coothen, du PPO, se veut rassurant. Les policiers, dit-il, seront sur la route pour guider les automobilistes.

Ile Maurice

Grande-Bretagne - Nouvelle vente aux enchères d'un os de dodo

3 800 livres sterling, soit environ Rs 178 600. C'est le prix de vente d'un os de dodo (NdlR, le fémur), vendu… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.