14 Février 2018

Togo: L'ASVITTO rejoint le front des partisans d'une participation de l'armée

Par un message de son premier responsable, l'ASVITTO (Association des Victimes de Torture au Togo) insiste sur la participation de l'armée au dialogue. Une position déjà affirmée par le président de OBUTS (Organisation pour Bâtir dans l'Union un Togo Solidaire), et ancien Premier ministre togolais, Gabriel Messan Agbéyomé Kodjo.

Si à sa suite, un ancien membre de cette armée, aujourd'hui converti aux affaires et à la politique, Gerry Taama, est monté au créneau pour sa part pour appeler à « laisser l'armée en dehors de nos affaires », parce qu'étant apolitique, Kao Atcholi remet au goût du jour cette évidence que les FAT soient présentes autour de la table des discussions.

« Il est important que le haut commandement militaire soit présent à ce dialogue », écrit M. Atcholi mais avec la seule différence que celui-ci suive « les débats en tant qu'observateur ». Pour justifier une telle position, cette association qui milite en faveur des personnes victimes de torture au Togo, souligne que « c'est le moment ou jamais, d'orienter notre armée vers la défense de l'intérêt général et c'est en assistant aux discussions que les réformes qui seront engagées ne trouveront pas d'obstacle dans la mise en œuvre ».

Autre précision de Kao Atcholi, il faut « faire de l'armée un témoin et non un participant aux discussions serait salutaire ».

Togo

Ouverture des Assemblées de la BAD en Corée du Sud

Les Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD) se sont ouvertes mercredi à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.