13 Février 2018

Centrafrique: Un don japonais de 500 000 dollars américains pour protéger les enfants vulnérables

L'aide du Japon vise à accompagner le gouvernement centrafricain ainsi que ses partenaires, notamment l'Unicef, à mettre en place une politique efficace, susceptible de protéger les enfants vulnérables et faciliter leur sortie des groupes armés.

Selon l'Unicef qui a rendu publique l'aide japonaise, le 12 février, lors de la célébration de la journée contre l'enrôlement des enfants soldats, celle-ci permettra une prise en charge psycho-sociale des enfants issus des groupes armés.

« Ces fonds permettront à l'Unicef et à ses partenaires de prendre en charge la réinsertion de deux cents enfants venus des groupes armés et de fournir une protection et un appui psycho-social à mille cinq cents enfants vulnérables », a précisé la représentante de l'Unicef en République centrafricaine(RCA), Christine Muhigana, qui a parlé d'un acte louable du gouvernement japonais au profit de la RCA.

Outre le volet protection, cette aide permettra aussi d'identifier, de libérer et de prendre en charge les garçons et les filles dans les différents sites de personnes déplacées, ainsi que ceux qui sont enrôlés dans les groupes armés.

Spécifiant la manière de repartition et de gestion de cette aide financière, la représentante de l'Unicef a signifié qu'elle passera par la mise en place des espaces intitulés « Amis des enfants » sur trois sites d'accueil. Ces espaces seront les lieux où les enfants pourront bénéficier d'activités récréatives et du soutien psycho-social. Ils seront ainsi animés par des travailleurs sociaux bien formés. Le rôle de ces agents sera d'écouter, de soutenir, de repérer et de prendre en charge les enfants qui ont besoin d'un soutien particulier, notamment les enfants isolés et séparés de leurs familles.

« Nous tenons à exprimer notre gratitude au gouvernement et au peuple japonais. Car, une fois de plus, le Japon a démontré son attachement universel au respect des droits de l'enfant, et c'est particulièrement important dans un pays comme la RCA où les enfants sont les premières victimes des violations des droits humains », a ajouté Christine Muhigana.

La responsable de l'Unicef a reconnu que la situation des enfants demeure une préoccupation pour son institution. En période de crise, ceux-ci sont toujours particulièrement exposés aux violences et aux traumatismes. « Dans une période où il est très difficile de trouver des fonds pour financer le secteur de la protection de l'enfance, le gouvernement japonais vient de démontrer, une fois de plus qu'il est l'un de nos plus fidèles contributeurs. Grâce à son soutien, nous pouvons donc, avec nos partenaires sur le terrain, soulager les souffrances de ces enfants et leur permettre d'envisager l'avenir de façon plus positive », a-t-elle conclu, tout en précisant qu'environ douze mille cinq cents enfants retenus au sein des groupes armés sont suivis de près par l'Unicef et ce depuis 2014, notamment dans le cadre de leur réinsertion.

Centrafrique

Paris, Washington et Londres s'opposent à la livraison d'armes chinoises

Le gouvernement centrafricain devra attendre encore un peu. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France se sont… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.