13 Février 2018

Congo-Kinshasa: Kidnappé, Héritier Watanabe libéré sous caution !

Quoi qu'il en soit, les kidnappeurs ont réussi leur opération. Héritier WATANABE a passé 12 heures dans un lieu secret où personne de son entourage, ni de sa famille n'a eu accès.

Bizarrement, l'ex-enfant chéri de Werrason a subi une torture morale de haut degré, avant de se tirer d'une affaire dont il ignore encore jusque-là les raisons. Selon ses proches, la star a versé une caution auprès de ses bourreaux, mais le montant exact n'a pas été révélé.

Libéré le 13 février vers 12h, apprend-on, le jeune chanteur se porte bien malgré quelques troubles psychologiques suite aux menaces subies lors de son enlèvement. Il se trouve bel et bien en sa résidence à Ma Campagne. D'ailleurs, le patron de la Team Wata s'apprête à effectuer un déplacement vers Lubumbashi où il est vivement attendu pour quelques productions scéniques.

Rappelons que Héritier Watanabe a été enlevé par des hommes en civile, lourdement armés, dans la soirée du 12 février 2018, aux environs de 23 heures, devant le parking de Léon Hôtel, situé en diagonale de l'ex-ONATRA, en plein centre-ville de Kinshasa. Les kidnappeurs l'avaient embarqué dans une jeep fumée à destination du Camp Tshatshi.

Pour le staff du chanteur, cet enlèvement demeure encore un mystère, dans la mesure où ces personnes non identifiées n'ont donné aucune raison pour justifier leur mission.

«Bien qu'il soit libre comme de l'air, nous dénonçons toutefois la manière dont l'opération a été menée. Même si l'artiste aurait commis une infraction. Je sais que dans notre pays, la loi définit toutes les procédures pour incarcérer une personne. Et pourquoi ne pas l'appliquer à Héritier qui est une star congolaise ayant une adresse fixe et bien connue de tous à Kinshasa. Toutefois, je sais que le chanteur n'a aucun problème avec les autorités du pays, encore moins avec quiconque dans la musique ou ses relations personnelles», a-t-il dénoncé.

Qui en veut à Watanabe ?

D'autre part, le bureau parle même d'une main noire derrière ce coup qui viserait à éliminer physiquement le jeune artiste. «Nous savons que cette action odieuse a été commanditée par ses détracteurs qui sont jaloux de son élévation. Le succès de Wata Gogane fait peur à plusieurs. Nous regrettons que la musique commence à prendre une autre forme au pays. Est-ce qu'il faut chercher la peau d'une personne pour régner. Mais, sachez-le que Wata sera combattu mais jamais abattu ! Car, Dieu combattra à sa place !», ont-ils déclaré.

Signalons que ce kidnapping intervient juste après l'intégration d'un nouveau musicien dans son groupe. Il s'agit de l'animateur Ambulance qui vient d'abandonner Wenge MM pour rejoindre son ex-coéquipier, Héritier Watanabe. Il est le 3ème musicien à quitter le Roi de la forêt après les chanteurs Olivier et Anaclet R-Kelly, tous transfuges de Wenge Maison Mère.

Congo-Kinshasa

Grands lacs - Les armées rwandaise et congolaise sur le pied de guerre

À la suite des affrontements des militaires des deux pays, le 13 février, dans la zone frontalière… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.