13 Février 2018

Ile Maurice: Dookun-Luchoomun - Un compte en banque aux élèves à la fin de leurs études

Elle n'a pas tari d'éloges à l'égard du Premier ministre. Pravind Jugnauth, déclare la ministre de l'Éducation, a toujours tout fait pour que chaque enfant ait droit à une éducation de qualité. D'où la réforme du Nine-Year Schooling. «Fodé kan dimé zanfan kit lékol li kapav pans an déor bwat, kouma nou dir.» Leela Devi Dookun-Luchoomun intervenait, ce mardi 13 février, à l'inauguration du collège DAV, à Rose-Belle.

Le Premier ministre, dit-elle, a toujours eu un principe : qu'il n'y ait pas de frein à l'éducation. D'où le fait que plusieurs mesures en ce sens ont été prises. Parmi celles-ci, l'abolition des frais d'examens du School Certificate et du Higher School Certificate pour ceux qui y prennent part pour la première fois. Du moins pour ces élèves qui affichent un taux de présence de pas moins de 90 %. Ou encore, «gouverman pé pran bann mesures, kan zot fini zot létud, zot gagn enn compte bancaire».

Et avec l'entrée en vigueur du Nine-Year Schooling, ajoute la ministre de l'Éducation, le gouvernement s'assure que chaque élève est accompagné dès le Grade 1. «Nous avons toujours dit qu'il ne faut pas qu'il y ait de différence entre les élèves.» Raison pour laquelle «le gouvernement fait un effort spécial pour que des enfants ne soient pas à la traîne, notamment avec des cours en ligne à partir du Grade 7. Mem dan lékol zot pou gagn access. Nou pé amen léson direk pou sa bann zanfan-la», se félite Leela Devi Dookun-Luchoomun.

Ile Maurice

Activités sismiques - Le continent africain va-t-il accoucher d'une île?

Des secousses en série à Mayotte atteignant une magnitude de quatre sur l'échelle de Richter. La… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.