14 Février 2018

Mali: Accès à l'investissement privé - « Il manque au Mali un club de partenariat public-privé », selon le président du patronat, Mamadou Sinsy Coulibaly

C'est l'amer constat fait par le président du Conseil national de patronat du Mali (CNPM). Mamadou Sinsy Coulibaly se révèle être un acteur économique ayant la volonté d'inciter les décideurs à mettre en place un Club de Partenariat Public-Privé Mali (CPPP).

Selon lui, la loi régissant le partenariat public-privé, existe, au Mali, depuis décembre 2016, en vue, dit-on, de permettre à l'Etat de bénéficier du financement privé et de l'expertise des opérateurs privés pour la réalisation de grands projets structurants. « Ce qui manque, à ce jour, c'est l'existence d'un club PPP, comme c'est déjà le cas pour de nombreux pays asiatiques voire sud-américains », déplore-t-il.

Il ressort que le Club PPP constitue un mécanisme de financement, innovant et performant, capable de réaliser, dans le pays, de grands projets d'infrastructure d'envergure, à travers la création d'un club, comprenant de nombreux acteurs économiques et financiers ; capable de se transformer en un véritable levier de croissance économique.

Dénommé partenariat public-privé par le patron des patrons au Mali qui l'appelle de toutes ses forces, en le plaçant au cœur de son combat d'aujourd'hui pour la croissance économique du Mali au motif que les conditions sont réunies.

Pour lui, ce qui est aujourd'hui une nécessité économique absolue, pour le pays, n'est qu'en réalité une juste option des choses, en ce sens que la loi régissant le partenariat public-privé existe au Mali, depuis décembre 2016. De plus, selon M. Coulibaly, avec la création d'un club PPP, tant attendu, le Mali regagne le peloton, très prisé, des pays, à travers le monde, qui ont réussi à fédérer les synergies entre les décideurs publics et privés pour la réalisation de grands projets structurants au grand bénéfice des populations.

A l'initiative des rencontres internationales, souligne-t-il, dans le cadre du partenariat public-privé, qui se tiennent chaque année, en France, depuis 2006, l'année où elles ont été lancées, le Mali ne peut plus se donner le luxe de vivre en marge de ce vaste réseau d'échanges commerciaux et économiques qui regroupe plus de 2000 participants publics et privés.

Pour le président du CNPM, la création d'un club PPP est plus qu'un impératif stratégique pour le Mali. Il devient une nécessité économique et financière vitale ; d'autant qu'il permet à coup sûr, pour le pays, de sortir de la crise économique, provoquée par les difficultés financières que connait le pays.

Mali

La Côte d'Ivoire-Mali, Nigeria-Ghana des affiches explosives

Le tableau des demi-finales du tournoi féminin de l'Union des fédération ouest-africaines de… Plus »

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.