14 Février 2018

Sénégal: Nouveau report du procès d'affaires liées au terrorisme

Nouveau report à Dakar d'un tentaculaire procès, dans lequel plus de trente personnes sont soupçonnés d'activités en lien avec le terrorisme.

Elles sont soupçonnées d'avoir cherché à mettre en place un réseau jihadiste sur le territoire sénégalais. Parmi les prévenus, se trouve notamment l'iman Ndao, originaire de Kaolack.

Dans une salle d'audience sécurisée par des hommes armés, le quartier du tribunal était entièrement bouclé le 14 février lorsque le renvoi de ce procès qui s'annonce long et complexe a été annoncé, pour des raisons techniques.

Un nouveau juge, Samba Kane, vient d'être nommé. Il remplace au pied levé Malik Lamotte qui préside en ce moment le procès de Khalifa Sal. Un procès qui doit justement reprendre demain matin, dans la même salle d'audience, l'immense salle numéro 4 du palais de Justice de Dakar.

Toute la matinée, devant un millier de personnes, l'audience a également été très technique. Certains avocats ont par exemple expliqué qu'ils ne pouvaient pas, faute d'autorisation, rendre visite à leurs clients en prison. D'autres, qu'ils n'avaient pas encore reçu le dossier qui doit être transmis sous forme numérique.

Autant d'éléments qui font craindre aux avocats de la défense un procès « pas équitable » pour les prévenus. Ils sont plus de 30 soupçonnés d'actes graves : associations de malfaiteurs en relation à une entreprise terroriste, financement du terrorisme. L'audience de leur procès a été fixée au 14 mars prochain.

Sénégal

Procès de Khalifa Sall - Relaxe requise pour les comptables

La parole est à la défense au procès de Khalifa Sall et des 7 co-accusés ce lundi au… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.