14 Février 2018

Congo-Brazzaville: Journées de jeûne et de prière - Le CLC recommande un accompagnement de l'action des prêtres

Les chrétiens sont invités au recueillement et à la méditation pour la journée du 16 février, en mémoire des Martyrs de la démocratie dans le pays.

Dans un communiqué du 13 février, le Comité laïc de coordination (CLC) a demandé aux chrétiens, ainsi qu'aux hommes et femmes de bonne volonté, de s'associer à la mise en œuvre du programme de journées de jeûne et de prière décrétées par le Comité des curés doyens de Kinshasa, du 14 au 17 février.

« La journée de prière de ce vendredi 16 février 2018 sera accompagnée du Chemin de Croix dans toutes nos paroisses suivant des directives pastorales. Le CLC recommande fraternellement que ce recueillement soit vécu dans toute l'étendue de la République, dans nos familles, nos paroisses, nos écoles et autres milieux de vie », ont souligné les laïcs catholiques.

Saluer la mémoire des martyrs de la démocratie

Aussi le CLC a-t-il, dans cette optique, particulièrement recommandé de consacrer la journée du 16 février au recueillement et à la méditation en mémoire des Martyrs de la démocratie dans le pays. « Ils sont nombreux ceux, parmi nous, qui ont payé de leurs vies dans notre combat commun pour la justice et la paix, la promotion des valeurs fondamentales de l'homme, la protection des libertés publiques et le respect de la volonté et des aspirations du peuple », ont rappelé les laïcs catholiques.

Le CLC dit, en effet, penser « aux chrétiens qui, à la date emblématique du 16 février 1992, ont été tués au sortir des messes dominicales, telles des victimes expiatoires, alors qu'ils exigeaient le respect de la volonté du peuple de laisser poursuivre les débats sur l'avenir du pays, dans le cadre de la Conférence nationale souveraine ».

Les laïcs catholiques font également allusion « aux nombreux frères et sœurs, disparus pour le même combat; parmi lesquels, des prêtres, des religieuses et religieux, des pasteurs, des journalistes, des défenseurs des droits de l'homme, des activistes de la société civile, des victimes des manifestations de protestation comme celle du 19 janvier 2015 et du 19 septembre 2016 ». Ainsi qu'à « ceux, plus récemment, qui n'ont pas hésité à faire le même sacrifice, le 31 décembre 2017 et le 21 janvier 2018, pour que l'Accord de la Saint-Sylvestre conduisant aux élections transparentes, crédibles et apaisées, soit effectivement appliqué ».

Le CLC a noté que cette liste des martyrs était longue et ne pourrait être exhaustive. A celle-ci, a-t-il souligné, il faut ajouter d'innombrables blessés et handicapés à vie. « Il est incompréhensible et impensable qu'un plan machiavélique contre tout un peuple se déroule ainsi à ciel ouvert et que de simples humains puissent s'adonner allègrement à une telle barbarie envers leurs compatriotes », a regretté le CLC.

Congo-Brazzaville

Fête du 8 mars - Les femmes du Kouilou et de Pointe-Noire se mobilisent pour les préparatifs

La ministre de la Promotion de la femme et de l'Intégration de la femme au développement, Ines Nefer… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.