14 Février 2018

Congo-Brazzaville: Musique - Berléa Bilem en concert à Pointe-Noire

La jeune chanteuse, originaire de Brazzaville, se produira le 17 février, à l'Institut Français du Congo.

Nouveau-née dans le monde de la musique, Berléa Bilem dispose d'un répertoire varié et d'un engagement citoyen avec des thèmes d'actualité. Certes, elle n'est pas encore bien connue dans son pays d'origine, mais ses prestations font déjà enthousiasmer le public à chaque fois qu'elle se produit.

L'artiste rêve d'une grande carrière, âgée à peine d'une vingtaine d'années, Berléa Bilem commence à poindre dans la galaxie des grandes stars de la chanson congolaise.

Et même si les interprétations ne sont pas encore des chansons cultes, Berléa Bilem a des thèmes percutants. Sa chanson « Ndeko na zamba », par exemple, dans laquelle elle plaide pour la préservation de l'environnement et de la biodiversité, fait déjà parler d'elle.

Aujourd'hui, Berléa Bilem est une jeune artiste qui se cherche encore, elle sait bien que le chemin qu'elle a emprunté n'est pas facile, mais elle ne désemplit pas et garde l'espoir de lendemains meilleurs.

Si on peut résumer sa vie d'artiste, Berléa Bilem apprend vite, elle a la musique dans le sang. A l'âge de 6 ans, elle commence à chanter, encouragée par ses parents. Formée dans une chorale protestante, son enfance est bercée par la musique. Elle se lance en solo alors qu'elle n'a que 17 ans et sort son premier album deux ans plus tard, en 2011. Elle multiplie les expériences, tisse une complicité unique avec le pianiste Baurdier Deckerpel.

Sa voix la distingue des productions actuelles où les arrangements de studio masquent souvent des approximations vocales. Son tempérament enjoué et son talent en font une jeune artiste des plus prometteuses. L'on serait tenté de la comparer à d'autres jeunes artistes de son âge. Mais une chose est sûre, Berléa Bilem est unique, elle a son destin personnel. Actuellement, elle réside à Pointe-Noire.

Avec Baurdier Deckerpel au clavier, Enock Dan Mabounda à la batterie, Jonathan Ulrich Bakemba à la basse, Hendry Massamba (percussions), Cardeuly Massambe, Dominique Manocia Mouanga et Colombe Banzouzi (chœurs), ce show sera d'une grande portée.

Congo-Brazzaville

Disparition - Les handballeurs rendent un dernier hommage à Madeleine Mitsotso

Décédée le 8 mai, l'ancienne gloire des Diables rouges handball a été conduite… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.