14 Février 2018

Congo-Kinshasa: La cheffe adjointe de la MONUSCO mène une croisade contre le VIH et le SIDA

communiqué de presse

Goma, le 7 février 2018 - Lors de sa récente tournée de contact dans la Province du Nord-Kivu, la représentante spéciale du secrétaire général des Nations unies, Kim Bolduc, exprimait la détermination de la MONUSCO à intensifier la lutte contre le VIH et le SIDA.

Accompagnée sur le terrain à Goma par l'équipe de sensibilisation de la Section VIH/SIDA de la MONUSCO, Mme Bolduc a exhorté les casques bleus de la MONUSCO à respecter les règles de prévention du VIH pour bien accomplir leur mission en RDC. Elle leur a rappelé que c'est en respectant ces méthodes préventives que l'on peut changer de comportement et ensuite respecter les règles de l'ONU sur le lieu de travail.

Lors d'une séance de travail avec la Section VIH/SIDA, Mme Kim a recommandé un travail acharné, avec un plan d'action bien défini, et d'autres éléments clés qui inverseraient la tendance dans la lutte contre le VIH et le SIDA en RDC. Pour une réponse efficace au VIH, elle a dit que des efforts communautaires sont nécessaires et qu'il est important de faire comprendre aux gens l'importance de la prévention du VIH dans leur vie et dans leurs communautés.

Kim Bolduc a rappelé que les personnes impliquées dans la lutte contre le VIH et le SIDA ont le devoir d'aider les communautés à mieux comprendre les méthodes de prévention du VIH. Elle a poursuivi en disant que des initiatives locales sont nécessaires pour empêcher les enfants de s'engager dans des activités risquées qui pourraient les exposer aux risques du VIH.

La cheffe adjointe de la MONUSCO a appelé à des approches centrées sur la famille pour aborder la communauté locale, ajoutant qu'elle soutient des programmes qui encouragent les membres de la famille et les communautés à prendre soin d'eux-mêmes, et c'est à travers la sensibilisation qu'ils doivent comprendre. En outre, elle a souligné le rôle vital de la Section VIH/SIDA dans de telles initiatives, exprimant l'importance de voir des activités de terrain qui profitent à la population.

Conscients de ces enjeux, le Chef de la Section VIH/SIDA et le commandant du contingent sénégalais ont remercié Mme Kim pour son soutien et sa détermination à améliorer la qualité des activités de sensibilisation sur le VIH et le SIDA.

Prenant part à la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies comme invitée spéciale, la Représentante Spéciale Adjointe du Secrétaire Général de l'ONU en RDC, a décliné les grandes lignes de son plan d'action. Elle a aussi parlé de sa récente tournée de contact dans les provinces du Kasai, Kasai Central, Nord-Kivu, et Tanganyika en tant que Coordinatrice Humanitaire en RDC et Coordinatrice Résidente des Agences, Fonds et Programmes des Nations. Elle a fait remarquer certaines situations humanitaires désespérées et a affirmé sa volonté à ne ménager aucun effort pour y faire face.

Il est à noter que la protection des civils est essentielle dans le mandat actuel de la MONUSCO. Dans cette optique, la Section VIH/SIDA travaille en étroite collaboration avec les institutions nationales, la société civile, les organisations non gouvernementales, les associations de personnes vivant avec le VIH, le secteur privé, les confessions religieuses, et d'autres agences des Nations Unies, pour une réponse adéquate au défi sans précédent que représente le SIDA en tant que menace pour la paix et la sécurité en RDC et dans le monde.

Congo-Kinshasa

Répression - La famille de Thérèse Kapangala porte plainte pour «assassinat»

En République démocratique du Congo (RDC), la famille de Thérèse Déchade Kapangala,… Plus »

Copyright © 2018 United Nations Stabilization Mission in the DR Congo. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.