15 Février 2018

Afrique: Notation financière et assurance - Etablir la qualité de crédit pour gagner la confiance de l'assuré

Comme pour confirmer un sentiment assez répandu sur les compagnies d'assurances, à savoir que les populations n'ont pas confiance en elles, le PDG de Bloomfield Investment , une agence de notation financière basée à Abidjan , Stanislas ZEZE a dès l'entame de sa communication dit « l'assureur doit rassurer ».

C'était à l'occasion du panel 5, de la 42ème AG de la FANAF dont le thème était : « Comment optimiser la régulation des organismes d'assurances à l'ère de l'UBERISATION: supervision, notation financière blockchain, réseaux sociaux ».

Il ira même plus loin pour affirmer que l'assuré doit être rassuré qu'en cas de survenance d'un sinistre, il sera indemnisé. Pour dire sans doute que la relation que l'assureur doit établir entre lui et l'assuré doit avoir un fondement solide basé sur la confiance.

Et le rôle de la notation financière étant pour Stanislas ZEZE d'établir la qualité de crédit de l'entité notée, en opérant une analyse rigoureuse du risque, la compagnie d'assurance a tout intérêt à faire connaître sa qualité de crédit, en se faisant noté, par une agence de notation.

Ce qui par ricochet donnera une certaine visibilité à l'assuré qui doit désormais être au centre de ses préoccupations. L'assuré pourra ainsi savoir avec qui il est lié par un contrat d'assurance. En outre, la notation financière est selon M. ZEZE une entité complémentaire à la régulation.

Rwanda

L'Etat belge blanchi dans le massacre de l'ETO à Kigali en 1994

Verdict de la cour d'appel de Bruxelles : pas de responsabilité de l'État belge pour le massacre de l'ETO… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.