16 Février 2018

Congo-Kinshasa: Une propriété du président Kabila à nouveau attaquée dans le Nord-Kivu

En RDC, une autre propriété privée du président Joseph Kabila a été visée par une attaque des Maï-Maï dans le Nord-Kivu, dans l'est du pays. Des violents affrontements ont opposé jeudi 15 février à l'aube des éléments de la garde républicaine et des Maï-Maï autour de la ferme de Kabasha.

L'attaque contre une résidence du président Joseph Kabila a été confirmée par le porte-parole de l'armée congolaise.

Mais ce dernier s'est réservé le droit de donner le bilan des affrontements. De son côté, la société civile en RDC avance le chiffre de trois morts dans les rangs des assaillants. L'armée aurait fait également de nombreux prisonniers.

Selon des témoins sur place, des présumés Maï-Maï Mazembe sont arrivés à l'aube jeudi 15 février dans la localité de Kabasha, sur la route Beni-Butembo, dans le Nord-Kivu. Dans leur tentative d'investir la ferme privée du président Joseph Kabila, ils se sont heurtés aux éléments de la garde républicaine positionnés sur place.

Des affrontements d'une rare violence entre les deux groupes ont alors éclaté. Finalement, les combats ont tourné à l'avantage de la garde républicaine.

Dans l'intervalle, le village de Kabasha s'était déjà vidé de sa population. Une autre attaque dirigée contre une propriété du président Joseph Kabila avait eu lieu dans la nuit de Noël à Musienene, toujours dans le Nord-Kivu.

Congo-Kinshasa

Malgré les irrégularités, la détention des militants de Filimbi prolongée

Pas de liberté provisoire pour les militants de Filimbi en RDC. Près de six mois après leur… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.