15 Février 2018

Congo-Kinshasa: Effets des marches du CLC à la longue - Le report des élections redouté!

Finalement, l'année 2018 sera une année pas comme les autres. Celle de tous les enjeux surtout sur le plan politique, déterminé par des tensions entre le régime actuel de Kabila et l'Opposition ainsi que l'Eglise catholique qui, par l'entremise du comité laïc de coordination, ne cesse de revenir à la charge en lançant, dernièrement, un énième appel à une marche ce dimanche 25 février. Au regard de cet embrouillamini, d'aucuns redoutent un des ces quatre matins le report des joutes électorales comme prévues par le chronogramme électoral de la CENI. Ils l'ont confié en marge d'un micro-baladeur.

Déjà, le ton se durcit entre l'Etat et l'église catholique. Pourra-t-on parler de la rupture à ce stade ? Certains diront oui, d'autres non, à chacun ses réponses.

Du moins, un Député de l'Opposition, sous couvert de l'anonymat, soutient incontestablement la marche du Comité Laïc de coordination prévue pour le dimanche 25 février 2018. « Kabila ne partira jamais sans subir la pression. C'est pourquoi, nous de l'opposition soutenons les marches des laïcs catholiques pour dire non à la dictature de Kabila et non à la prise de la RD Congo en otage, le Congo est un bien commun. Puisque nous avons des stratégies pour le faire partir, nous allons marcher», affirme-t-il.

Oui, en effet, entre les élections et son report, l'incertitude s'accentue en RDC, alors que la CENI depuis le 5 Novembre avait déjà publié son chronogramme électoral. «Je ne sais pas, mais de loin ou de près, quelque part les élections que comptent organiser la CENI sont depuis le 31 décembre 2017, menacées par les catholiques eux-mêmes ainsi qu'une frange de l'opposition. A la veille du nouvel an, le Chef de l'Etat l'avait si bien dit lors de son message des vœux à la nation, que les élections sont irréversibles, l'opposition RD Congolaise a juste peur de perdre les élections à venir, je ne vois pas une autre élection », lâche Redy Mavungu un analyste politique.

Un des communicateurs de la Majorité présidentielle, Papy Tamba, a fini par conclure d'une manière officielle : « c'est officiel, désormais l'opposition congolaise de Limete et leurs alliés ont tourné le dos aux élections, après avoir dupé certains congolais ». Tout ce décor de contestation et de contradiction sont de nature, pour certaines intelligences, à causer un couac électoral de plus vers la fin de l'année. Que faire ?

Congo-Kinshasa

Malgré les irrégularités, la détention des militants de Filimbi prolongée

Pas de liberté provisoire pour les militants de Filimbi en RDC. Près de six mois après leur… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.