16 Février 2018

Cote d'Ivoire: Réduction des accidents de la circulation - Amadou Koné annonce un système de vidéo-verbalisation

Les accidents sont de plus en plus récurrents en Côte d'Ivoire. En début de cette année 2018, l'on en a dénombré 1458 dans le district d'Abidjan et à l'intérieur du pays, selon le ministère en charge de la sécurité. Pour pallier cette situation alarmante, le ministre des Transports, Amadou Koné, annonce de nouvelles dispositions.

M. Amadou Koné qui est reçu ce vendredi 16 février 2018, au groupe Fraternité Matin, dans le cadre de sa tribune d'échanges dénommée « L'Invité des Rédactions », promet la mise en œuvre d'un système de vidéo-verbalisation « avant la fin de cette année ».

L'objectif sera d'alléger un tant soit peu la tâche des forces de l'ordre, a-t-il expliqué. Tout en rappelant la création d'une Commission nationale de sécurité par le gouvernement.

Il s'agira également pour le ministère d'accentuer la sensibilisation au niveau de l'Office de la sécurité routière (Oser). Pour le représentant du gouvernement, l'accent sera par ailleurs mis sur la formation.

A ce niveau, la restructuration des auto-écoles n'est pas écartée. Pour preuve, une vingtaine d'auto-écoles ne respectant pas les normes ont été suspendues.

Plusieurs d'autres questions ont été évoquées par le premier responsable des transports en Côte d'Ivoire, dont la mise en place d'une stratégie de transports de marchandises. Relevant que l'âge moyen des véhicules dans ce secteur est de 25 ans.

Cote d'Ivoire

Entretien avec Koné Brahima Yves (Dg du Conseil du Café-Cacao)

En tant que Conseil, nous voulons superviser ce qui se passe dans ce secteur, de manière à appliquer… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.