17 Février 2018

Sénégal: Orientation budgetaire de la commune de Tambacounda - Le lotissement des nouveaux quartiers, une préoccupation

Tambacounda : Le conseil municipal de Tambacounda s'est penché sur le rapport d'orientation budgétaire relatif à l'exercice 2018 jeudi dernier. L'occasion a été aussi saisie pour examiner et d'adopter le compte administratif de la gestion 2016. Si le plan de développement communal va être l'objet d'une délibération dans les jours à venir, le lotissement de nouveaux quartiers a été une préoccupation du conseil.

Pour réaliser toutes ces ambitions, le conseil se propose de réaliser « des recettes réelles » de l'ordre d'un milliard de francs Cfa en élargissant son assiette fiscale par une identification de toutes les niches, mais aussi par une hausse de certaines taxes au même niveau que d'autres villes du pays, souligne Mame Balla Lô, le maire de Tambacounda. Pour lui, l'outil de planification pour l'horizon temporel de cinq ans, autrement dit le plan de développement de la commune, est en train d'être conçu. Selon le maire de la ville, il va prendre en charge tous les projets et programmes dans la cadre de la politique de développement de la commune de Tambacounda. Une manière de décliner les ambitions et la vision qui permettront de mieux vendre Tambacounda, souligne-t-il.

Plusieurs conseillers municipaux de la mairie de Tambacounda ont remis au goût du jour la lancinante question de l'achèvement du lotissement du quartier Saré Guilèle, à un an de la fin du mandat de l'actuelle équipe. Les quartiers Saré Guilèle, Abattoirs complémentaire, Kothiarinding et Tamba Socé sont toujours dans l'attente d'un lotissement. A en croire plusieurs conseillers, « l'actuelle municipalité doit s'efforcer, ne serait ce que pour le plan directeur de la ville, d'inscrire son action dans l'organisation de l'espace, et ce dans la continuité, en vue de permettre aux équipes municipales de disposer d'un outil de gestion du foncier ».

Les conseillers ont souligné l'impatience des populations, affirmant que dans l'histoire de la commune de Tamba, la réalisation d'un lotissement n'a jamais pris autant de temps. La situation de l'ensemble des quartiers à lotir dans la ville a été faite par le maire de Tambacounda.

Outre la question des lotissements, cette session d'orientation budgétaire a également discuté d'autre sujets dont celui concernant la construction d'un poste de santé à Médina Coura, une initiative annoncée pour 2017 et qui a été reconduite pour 2018, « si les recettes le permettent », a souligné l'édile de Tambacounda, tout comme l'achat de médicaments pour les autres structures sanitaires du même ordre de la commune.

D'autres projets portent sur l'éclairage de 7 km sur l'axe Tambacounda-Goudiry et la restructuration du sous-secteur des mototaxis par exemple. Dans le cadre de la mobilité urbaine, la commune est en train de mailler les villes et d'établir des ponts en faisant la jonction entre les quartiers qui étaient coupés les uns des autres pendant l'hivernage.

Avec l'avènement de Promovilles, dira le maire Mame Balla Lô, la réalisation de 8 km est dans la première phase de l'exécution de ce programme auxquels vont s'ajouter d'autres voies pénétrantes. A ce sujet, le conseiller Abdou Karim Marico a évoqué la nécessité d'élaborer « une politique locale de mobilité urbaine » pour maîtriser les effectifs, surtout ceux des mototaxis. Le remboursement des dettes de la commune est aussi un souci du conseil municipal afin que Tambacounda puisse être éligible à d'autres projets du Programme national de développement local (Pndl).

Sénégal

Greenpeace Afrique appelle à une meilleure protection des défenseurs de l'environnement

Dakar, le 21 Juin 2018 - Suite aux manifestations contre l’exploitation du Zircon ayant occasionné, la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.