18 Février 2018

Tunisie: Morsi plus rusé !

Stade olympique de Gabès. Temps nuageux. Assistance moyenne. Pelouse en mauvais état. Arbitre : Haïthem Kossaï. But de Slim Mezlini (45'+1). Expulsion de l'entraîneur Mahmoud Morsi et de Marouen Saïdi (ASG)

ASG : Ayari, Ben Brahim, Chaouech, Ben Aziza, Guechi, Saâyed, Agrebi (Darragi), Kouassy, S. Jerbi (Zralli), S. Zakkar (Nafti), S. Mezlini

SG : Hlel, Nefzi, Haj Mabrouk (Gmach), Ben Sassi, Ben Mahmoud, Guesmi, Orkoma, Cholé (Mida), Mansour, Gharsallaoui, Isaka

Pour une fois, le derby gabésien a dérogé à la règle et a fait exception avec une première victoire historique du «Carrelage» sur la «Stayda» en Ligue 1. Après un round d'observation de plus de trente minutes où il n'y a eu pratiquement rien à se mettre sous la dent, le premier fait saillant a été la sortie forcée du latéral gauche du SG, Houssem Haj Mabrouk, pour blessure. Et première erreur de coaching de l'entraîneur Mohamed Kouki qui a préféré un attaquant de couloir, Alaaeddine Gmach, et déplacer le demi défensif Orkoma de son poste de sentinelle à celui d'arrière gauche ! La suite de la rencontre va montrer que ce coaching n'a pas été une réussite. Le deuxième fait saillant a été le tête-à-tête loupé malencontreusement par Khaldoun Mansour ou plus exactement stoppé par le portier «rouge et noir» Ali Ayari (39').

Un arrêt spectaculaire qui va faire revenir ou plutôt entrer les hommes de Mahmoud Morsi dans le match. Le troisième fait saillant a été le but de l'ouverture du score pour l'ASG à la 46'. Un but d'anthologie avec une série de prouesses techniques.

Zied Chaouech déborde le long de la ligne de corner et centre pour le latéral doit Bilel Ben Brahim qui remet d'une jolie pichenette sur Slim Zakkar lequel d'un superbe amorti de la tête prolonge vers Slim Mezlini qui enchaîne par un fantastique retourné hors la portée de Sami Hlel (45+1). Il n'y avait pas meilleur scénario pour regagner les vestiaires avec une avance d'un but qui pèsera lourd plus tard. Car Mohamed Kouki ne va pas trouver la solution miracle pour recifier le tir avec un milieu de terrain dégarni. Certes, il y a eu des tentatives de redressement de la situation et une réaction après que le même Mezlini est passé de près de doubler la mise sans une parade de Sami Hlel (48') ainsi que ce ciseau retourné de Isaaka légèrement à côté du poteau droit de Ayari (59') ou ce tir puissant de Gharsallaoui renvoyé dans les six mètres par Saâyed (65') et surtout cette occasion en or de revenir à 1 à 1 quand Ali Ayari stoppe avec brio une tête tranchante de Akram Ben Sassi au second poteau (88').

Tunisie

Tunisie /Maâloul - «La défense belge est lente, on va essayer d'en profiter»

La Tunisie affronte la Belgique dans le cadre de la seconde journée du groupe G de la Coupe du monde.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.