19 Février 2018

Tunisie: Bechir Hajri - «Moez Hassane comme Mokhtar Naili !»

Au sein de l'équipe nationale, l'entraîneur des GB ne fait qu'entretenir la forme et donner des consignes sur des points précis. Il peut tout au plus améliorer certains aspects.

Du fait que le rythme n'est pas vraiment très rapide et intense dans notre championnat, il est difficile d'hériter de gardiens d'un grand niveau. Malheureusement, à la première erreur fatale commise par le portier, celui-ci est carrément descendu bien bas.

Pourtant, il y a jusqu'au meilleur gardien au monde à se tromper. En finale de la Coupe du monde 2002, l'Allemand Oliver Kahn n'a-t-il pas renvoyé une balle anodine devant le Brésilien Ronaldo qui ne s'était pas fait prier pour inscrire un but ? Un gardien, c'est le bouc émissaire par excellence».

Mathlouthi va se réveiller»

«J'ai participé au sein des sélections des jeunes à la formation des gardiens du team national «A». A mon avis, Aymen Mathlouthi reste le meilleur, le plus intelligent. Mais il doit être en superforme au Mondial. Son départ en Arabie Saoudite va le pousser à se donner à fond et à ne pas se contenter du strict minimum.

A l'ESS, il était irrégulier. Il va aider son nouveau club et en tirer bénéfice en même temps. Avec Al Baten, il sera très sollicité, cela va le contraindre à se réveiller. Je trouve également Farouk Ben Mustapha hautement représentatif. Il possède tous les critères qui font de lui un grand gardien, surtout la taille. Toutefois, il doit améliorer son mental.

Pourtant, j'ai comme l'impression que Maâloul va nous faire au Mondial russe le coup d'Abdelmajid Chetali au Mondial argentin de 1978.

Celui-ci a joué à la surprise générale la carte de Mokhtar Naili. Eh bien, je vois bien Maâloul jouer la carte de Moez Hassane, le portier de l'OGC Nice prêté à Châteauroux. Il est actuellement blessé à l'épaule. Oui, il est fort possible que le coach national mise sur lui.

Pour ce qui est de l'initiative d'inviter cinq gardiens pour trois stages de trois jours, je crois qu'il ne s'agit pas là de tests d'évaluation, mais plutôt d'un travail de fond pour préparer ces keepers prometteurs pour l'avenir.

Le rythme du championnat national n'est pas vraiment celui de la haute compétition internationale, d'où le besoin de travailler un peu plus intensivement avec le staff de la sélection.

Tunisie

L'Islande, source d'inspiration

Avant-hier, les passionnés du ballon rond ont découvert un petit pays, l'Islande, peuplé de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.