20 Février 2018

Congo-Kinshasa: Légère baisse des violences à la Kenya, selon la Société civile de Lubumbashi

communiqué de presse

Lubumbashi, le 19 février 2018 - La Mission des Nations unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo a appuyé l'organisation, dans la Commune de la Kenya, à Lubumbashi (Haut-Katanga), d'un forum de sensibilisation à l'intention des structures communautaires de la Société Civile locale sur la prévention des risques de violences liés au processus électoral.

Cette activité, facilitée par l'ONG ALPHA CONGO avec l'appui de la Section en charge des Affaires Civiles de la MONUSCO Lubumbashi, a connu la participation d'une trentaine d'acteurs y compris huit femmes représentant diverses associations, notamment des femmes et jeunes évoluant dans cette commune connue pour enregistrer des échauffourées régulières entre la Police et des manifestants.

Au cours des échanges et débats, les participants ont noté avec satisfaction une légère baisse de l'échelle de violence électorale dans leur municipalité. Pour ces acteurs citoyens, cela est notamment la résultante des activités de sensibilisation à grande échelle sur la non-violence et aux messages d'apaisement ainsi que d'appel à la tolérance que leurs organisations respectives ont disséminé auprès de différentes couches de la population après leur capacitation sur la prévention de la violence par la MONUSCO.

«Nous avons prêché des messages d'amour et de tolérance dans nos églises. Nous avons prié pour la paix dans notre pays et avons recommandé nos fidèles à être des messagers de paix dans leurs communautés», a affirmé un des participants Mr Djuba, pasteur de son état.

Pour illustrer cette hypothèse de baisse de violence, les participants ont fait remarquer que les dernières manifestations publiques organisées à Lubumbashi auraient connu moins d'échauffourées qu' à l'accoutumée.

Cependant, ils ont reconnu que les efforts de sensibilisation doivent s'intensifier selon qu'on avance vers le 23 décembre 2018, date programmée par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) pour l'organisation des élections générales dans le pays. Par la même occasion, des cas d'insécurité dans la même commune mettant en scène des bandits armés ont été déplorés.

Réagissant, James Nzabara, chargé de liaison communautaire au sein de la MONUSCO a encouragé les activistes de la Société Civile sur place à collaborer étroitement avec les services de sécurité, notamment la Police, comme ils le font avec la Mission Onusienne, par le partage d'information pour dénicher ces malfaiteurs.

Depuis Avril 2017, la section des Affaires Civiles a soutenu plusieurs campagnes de sensibilisation et forums organisés par des Organisations de la Société Civile à la base dans des quartiers et communes de Lubumbashi, Kasumbalesa, Kipushi, Likasi et Kolwezi en Province du Haut-Katanga. Ces activités ont permis la création de partenariats et la coopération entre les acteurs de la société civile et les institutions publiques sur les actions préventives, et une meilleure connaissance de leurs droits.

Congo-Kinshasa

Glencore annonce un accord pour régler le litige avec Dan Gertler

Glencore, le géant suisse du négoce des matières premières, a annoncé ce vendredi un… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 United Nations Stabilization Mission in the DR Congo. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.