20 Février 2018

Sénégal: Procès de la caisse d'avance de la mairie de Dakar - Fin des poursuites demandée pour les deux percepteurs

Les avocats des deux percepteurs Mamadou Oumar Bocoum et Ibrahima Touré ont plaidé en faveur de leurs clients hier. La défense a d'abord commencé par le plus facile, c'est-à-dire défendre Ibrahima Touré et Mamadou Oumar Bocoum pour qui le ministère public a demandé la relaxe pure et simple faute de preuves adéquates. Mais Me Mamadou Guèye Mbow qui assure la défense des percepteurs veut que le juge puisse renvoyer les deux percepteurs des fins de poursuite sans peine. D'après Me Mbow, Mamadou Oumar Bocoum et Ibrahima Touré sont « les deux victimes de ce procès ».

Selon lui, ses deux clients se sont retrouvés dans ce procès comme un cheveu dans la soupe. « Mes clients ont été impliqués dans un orchestre musical alors qu'ils n'ont joué aucun instrument musical. Ils ont été associés dans une bataille politique alors qu'ils ne sont pas des politiciens », a dénoncé Me Mamadou Guèye Mbow.

En effet, Mamadou Oumar Bocoum et Ibrahima Touré, respectivement ancien percepteur municipal et actuel receveur à la ville de Dakar, sont poursuivis par le doyen des juges pour les chefs d'inculpation d'association de malfaiteurs, complicité de détournement de deniers publics et escroquerie de deniers publics. Mais pour Me Mbow, « ces accusations ne répondent sur aucun fondement et doivent être battues en brèche ».

A son avis, ces accusations contre ses clients émanent du rapport de l'Inspection générale d'Etat (Ige) suite à sa mission de vérification à la mairie de Dakar. Or, a-t-il rappelé, ce rapport volumineux de l'Ige (720 pages) « ne contient aucune récrimination, aucune observation négative de la gestion de la caisse d'avance à l'endroit des deux percepteurs ». Me Moussa Sarr, autre avocat des deux percepteurs, a aussi abondé dans le même sens.

Selon le conseil, ses clients n'ont rien à se reprocher. « Nous devons être renvoyés des fins de la poursuite pour tous les délits. Aucun élément probant ne peut être articulé contre mes clients. Nous pensons que ce serait justice de les renvoyer des fins de la poursuite », a demandé Me Moussa Sarr.

Sénégal

Le Japon décidé à percer le mystère du football sénégalais

Kalouga (Moscou), 21 juin (APS) - Le Japon, depuis quelques années intéressé par le… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.