22 Février 2018

Sénégal: Inauguration du siège du COUS - Le président Sall pour une anticipation sur les urgences

Le Centre des opérations d'urgence sanitaire (Cous) a étrenné hier, mercredi 21 février, son siège situé dans l'enceinte de l'hôpital Fann. La cérémonie d'inauguration a été présidée par le Chef de l'Etat, Macky Sall qui a annoncé un budget de fonctionnement et de maintenance pour la structure.

Et de soutenir : «la création de ce centre témoigne aussi de notre ambition d'instaurer durablement cette culture d'anticipation pour détecter et gérer les urgences de santé publique avec efficacité et méthode».

Pour un budget de 2 milliards de nos francs, le siège du centre des opérations d'urgence sanitaire (Cous) a vu le jour. Il a été inauguré hier, mercredi 21 février, par le président de la République du Sénégal, Macky Sall. Fruit d'un partenariat du Séné- gal avec les Etats Unis, particulièrement l'Agence de la Défense pour la Réduction des Menaces (DTRA) pour la construction et l'équipement, le chef de l'Etat a déclaré que le défi de la maintenance de cette structure s'impose. «La création de ce centre témoigne aussi de notre ambition d'instaurer durablement cette culture d'anticipation pour détecter et gérer les urgences de santé publique avec efficacité et méthode.

Il faudrait le doter d'un budget de fonctionnement et de maintenance afin de rendre le centre plus performant», a fait savoir le Président Macky Sall qui s'est félicité du partenariat. «Le Sé- négal accorde un intérêt particulier pour la santé. Ce partenariat avec les Usa entre dans le cadre du renforcement de la sécurité des populations en mettant le focus sur les risques qu'ils soient d'origine biologique ou chimique».

L'ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, le Dr Tulinabo Mushingila, pour sa part a avancé: «la coopération entre les Etats-Unis et le Séné- gal pour l'amélioration des capacités en matière de sécurité et de sûreté biologiques, illustre de façon exemplaire la collaboration de nos deux pays vers la réalisation d'objectif commun».

Et de poursuivre : «Au 21ème siècle, avec la multiplication des voyages et l'intensification de la mondialisation, une faille dans la sûreté biologique d'un pays peut se transformer en une menace immédiate pour la santé et l'économie des autres pays. Ainsi, il est impératif de poursuivre la collaboration, le travail d'équipe et la coopération internationale dans ce domaine.»

Selon le représentant de l'Agence de la défense pour la réduction des menaces (Dtra) pour la construction et l'équipement : «un jalon important entre le Sénégal et la Usa vient d'être posé sur les menaces. Nous sommes contents et prêts à travailler dans d'autres projets dans le futur avec le Sénégal».

Rappelons que le (Cous) a été mis en place aux lendemains de la confirmation du cas de la victime du virus Ebola en 2014, qui a été traitée et guérie au Sénégal.

Aujourd'hui, au-delà de la prise en charge de cette maladie, le centre va aussi permettre de faire face à plusieurs autres risques comme les pathogènes infectieuses, la biosécurité, les catastrophes naturelles, l'insécurité alimentaire ainsi que les accidents nucléaires et la sécurité sanitaire mondiale, comme le soutient le Président Macky Sall.

Ledit centre conduit par le docteur Abdoulaye Bousso aura ainsi comme missions de définir les mesures d'urgence à mettre en œuvre selon les situations d'urgence sanitaires, coordonner l'action des différents acteurs impliqués dans la réponse aux urgences sanitaires, superviser les opérations de terrain, assurer la liaison entre acteurs de la réponse d'urgence et le Ministre de la Santé, mais aussi assurer la surveillance épidémiologique des maladies à potentiel épidémique non ciblées par le Programme Elargi de Vaccination (PEV), entre autres missions.

Sénégal

Groupe H / Pologne - Sénégal 1-2 - Le coup des Lions

L'Afrique les attendait ! Les «Lions» ont répondu présent en s'imposant (2-1) devant la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.