22 Février 2018

Burkina Faso: 28 ans de chefferie du Larlé Naaba - L'humanitaire au cœur de l'action du coutumier

Le mercredi 21 février 2018, le Larlé Naaba Tigré a fait aux journalistes, le bilan de ses 28 ans de règne en tant que chef coutumier, ministre du Mogho Naaba. A l'occasion, l'entrepreneur agricole a annoncé la tenue de son «baasga» (fête coutumière des Mossé) les 24 et 25 février 2018.

Le nabaasga 2018 du Larlé Naaba Tigré est prévu les 24 et 25 février prochains. L'information a été donnée aux journalistes, le mercredi 21 février dernier lors d'une conférence de presse animée par le coutumier en sa résidence située au quartier Larlé de Ouagadougou. Face aux hommes de médias, le chef traditionnel a brièvement fait le point des actions menées au cours des dernières années et annoncé les perspectives pour l'avenir. En effet, le Larlé Naaba Tigré a indiqué à la presse que durant ses 28 ans de règne, plusieurs actions de solidarité, d'entraide et de soutien aux couches vulnérables ont été réalisées.

Des initiatives visant à promouvoir des secteurs porteurs de développement comme le domaine agricole, économique, social, les secteurs de l'élevage, de l'industrie, de la préservation de l'environnement (... ) ont également été menées. Mais pour l'agro-businessman, le combat contre la faim, la pauvreté et le sous-développement, surtout en milieu rural, est loin d'être gagné et demeure son cheval de bataille.

Placé sou le thème «burkindi» qui signifie «intégrité», le «baasga» 2018, selon le chef, se veut être le sacrifice à un rituel légué à la postérité par les pères fondateurs de la société traditionnelle. Selon le coutumier, c'est le lieu pour le gardien des traditions d'honorer les mânes des ancêtres via des sacrifices afin que ces forces intercèdent auprès de Dieu pour assurer à la population, paix, santé, prospérité et une bonne saison agricole. «Le baasga est la fête de Toussaint chez les Mossé. Lorsqu'il se déroule, nous faisons des prières, des bénédictions à travers l'onction des ancêtres», a dit le Larlé Naaba. Pour témoigner de sa détermination à offrir chaque fois que possible un bien à la nation, le ministre du Mogho Naaba a indiqué qu'à l'occasion de sa fête traditionnelle, il va faire don d'une ambulance 4X4 médicalisée et entièrement équipée au Centre hospitalier universitaire Yalgado- Ouédraogo.

Quant à la mairie centrale de Ouagadougou, elle va bénéficier de tricycles aspirateurs pour assurer l'assainissement de la capitale. Engagé à promouvoir la solidarité et à sonner la fin de la faim d'ici une décennie, le coutumier dit vouloir mettre en place une chaine de valeur humaine qui va regrouper des individus prêts à partager avec leur prochain. Mieux, il envisage avec la contribution de son association «burkindi bara» (travail intègre) vulgariser sur l'ensemble du territoire, de nouvelles filières prometteuses avec en première ligne le mung bean, connu localement sous le nom de being-tigré. Interrogé sur le viol présumé sur une lycéenne, le coutumier a dit regretter la dépravation des mœurs, la perte des valeurs dans la société et a invité les géniteurs à se donner du temps pour assurer l'éducation de leur progéniture.

Burkina Faso

Développement - Le second compact va miser sur «l'accès à une électricité suffisante et de qualité»

L'ambition de l'UCF-Burkina est de formuler un compact de qualité de manière participative et inclusive et… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.