20 Février 2018

Tunisie: Duo Zied Gharsa-Lena Chamamyan jeudi soir au second épisode de 'Ors Ettbouu'

Tunis — Un condensé musical et un foisonnement d'arrangements du malouf tunisien et de nouvelles créations sera servi par le duo tuniso-syrien, Zied Gharsa et Lena Chamamyan, en compagnie de l'Orchestre national tunisien, dans un nouveau rendez-vous du spectacle 'Ors Ettbouu' prévu, jeudi 22 février, au Théâtre municipal de Tunis

Au cours d'un point de presse tenu mardi à Tunis, en présence des deux artistes, Zied Gharsa et Lena Chamamyan, le maestro Mohamed Lassoued, Directeur de l'Orchestre national tunisien, a estimé que "ce second épisode de 'Ors Ettbouu' sera totalement différente de la première d'autant qu'il réunit un duo issu de deux prestigieuses écoles musicales, l'une tunisienne avec Zied Gharsa et l'autre syrienne avec Lena Chamamyan".

Après le duo tuniso-algérien entre Zied Gharsa et Abbes Righi, au mois de janvier dernier, l'Orchestre national tunisien proposera une seconde rencontre musicale qui adopte l'expérience du métissage sonore, cette fois-ci, entre une école musicale du Maghreb et une autre du Machrek.

Les mélomanes auront un rendez-vous exceptionnel pour une version avant-gardiste, côté arrangements du malouf tunisien dont des oeuvres de feu Mohamed Saada (1937-2005) qui fût un compositeur musicologue et chef d'orchestre tunisien de renommée. Pour ces œuvres, le duo Gharsa-Chamamyan prévoit aussi de donner une prestation dans un style orchestral occidental qui interprètera un chef d'oeuvre du compositeur disparu Khemais Tarnane "Noubet el khadra", dans une version adaptée au maqam oriental.

Les arrangements apportés à des oeuvres du malouf tunisien cherchent à "raffermir les ponts entre cultures et genres musicaux, d'un côté entre Maghreb et Machrek et de l'autre entreOrient et Occident", a souligné Lassoued qui dirigera l'Orchestre dans ce second spectacle. Considéré comme étant l'un des musiciens les plus remarquables de la scène tunisienne qui surfe aisément sur plusieurs instruments (luth, violon, rababa et alto), Mohamed Lassoued est depuis 2013 à la tête de l'Orchestre national tunisien.

Lena Chamamyan donnera une prestation solo avec une nouvelle création intitulée "wehiatak" d'après une composition de Mohamed Lassoued et les paroles de Maher Sabra, également manager de l'artiste syrienne. Connue pour sa voix voluptueuse qui a notamment était présente sur la scène du Festival international de Carthage 2017, l'artiste syrienne d'origine arménienne, a évoqué "une combinaison créative entre style musical traditionnel et des arrangements contemporains qui revisitent le riche patrimoine musical avec des sonorités contemporaines, au parfum entre Orient et Occident, patrimoine et modernité...".

Zied Gharsa a rappelé sa passion pour le malouf tunisien qui demeure sa "plus grande source d'inspiration en fouillant dans les trésors du patrimoine musical et en extraire de nouveaux arrangements et compositions" de ce genre musical typiquement tunisien. Les œuvres de Zied Gharsa puisent dans l'héritage de son père, l'artiste disparu Tahar Gharsa, figure éminente du malouf tunisien, avec une touche personnelle qui traduit l'âme d'un artiste complet à la sensibilité artistique remarquable, souvent objet d'éloge et d'admiration auprès des musicologues et du public mélomane.

Tunisie

Les députés iront-ils jusqu'au bout ?

Quant à la déclaration d'intérêts, elle concerne principalement les activités… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Tunis Afrique Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.