23 Février 2018

Afrique: WAC Casablanca vs TP Mazembe - Un air de revanche

Il s'agit en fait de retrouvailles et une revanche en l'air pour le TP sorti de la Ligue des Champions 2016 par l'adversaire du jour (2-0, 1-1). Le bilan général des affrontements entre les deux protagonistes reste en faveur du WAC avec 2 victoires contre une seule pour les Congolais et un nul.

Les deux mastodontes croisent le fer ce samedi pour la première fois dans une en finale de la Super Coupe Total d'Afrique. Le Wydad est détenteur de la Ligue des Champions Total et le TP Mazembe est vainqueur de la Coupe de la Confédération Total. Le WAC a remporté le précieux sésame 2017 en battant Al Ahly du Caire (1-1, 1-0) et le TP Mazembe a conservé la Coupe de Confédération aux dépens des Sud-Africains de Super Sports (2-1, 0-0).

Le choc des titans se déroulera ce samedi (16h30 GMT) dans la fournaise du Complexe Mohammed V de Casablanca. Un duel à guichets fermés mais toutes les dispositions sécuritaires et de dessertes du stade ont été prises pour que cette fête continentale se passe dans les meilleures conditions, avec comme souci majeur celui de donner une belle image du football africain, nous confie un dirigeant, qui ajoute que le football et le sport en général ne sont qu'un prétexte pour le rapprochement des peuples. Du fair play tout de même très encourageant pour une telle rencontre qui s'annonce intense entre deux clubs qui ont représenté le continent en Coupe du Monde des clubs.

Reste l'arbitrage confié au trio composé du referee zambien Janny Sikazwe assisté de Jerson Emiliano Dos Santos (Angola) et Zakhele Thusi Siwela (Afrique du Sud). Il doit être à la hauteur de l'événement surtout que sa tache sera facilitée par l'introduction, pour la première fois dans une compétition africaine, de l'assistance vidéo (VAR).

Quelles sont chances du Wydad de Casablanca ? Tout le monde s'accorde à dire que le WAC actuel n'a plus l'envergure de l'équipe qui avait remporté le titre continental en 2017. Et pour cause, l'exode de joueurs clés vers d'autres cieux et l'indisponibilité d'autres. Nous citerons la vedette maison, Achraf Bencherki parti au Al Nasr d'Arabie Saoudite pour la coquète somme de 5 millions d'euros. Le virevoltant Mohamed Ounajem, toujours blessé depuis sa participation au Championnat du Monde des Clubs aux Emirats Arabes Unis.

Mais la grosse perte, aux yeux des supporters, est le départ du coach Houcine Ammouta, congédié pour mauvais résultats en championnat local. En effet, le WAC a subi une série de défaites (7 d'affilée) depuis son retour de la Coupe du Monde des clubs, pour des raisons liées à ce que le coach avait qualifié de « travail de sape » de certains pour lé déloger. Son départ demeure une énigme, car on ne sait toujours pas s'il avait démissionné ou a été poussé de force à la porte. Aujourd'hui, et après la 18ème journée du championnat, le Wydad occupe la 9ème place au classement général, à 8 points seulement des relégables.

Malgré tout, l'optimisme est de rigueur dans les rangs des Casablancais qui comptent beaucoup sur le soutien du « 12è joueur » : le public.

Afrique

Journée mondiale des réfugiés - Au Kenya, le HCR plaide pour leur intégration

Ce mercredi 20 juin, c'est la journée mondiale des réfugiés. Au Kenya, ils sont environ 500 000,… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.