23 Février 2018

Afrique de l'Ouest: Koné Adama - "Avec la monnaie unique, nous aurons une région plus forte économiquement"

interview

Le ministre ivoirien de l'Économie et des Finances qui a participé aux travaux préparatoires ayant précédé la 5e réunion de la Task force présidentielle sur la monnaie unique de la Cedeao, tenue mercredi, à Accra, revient sur les enjeux de ce processus.

Une feuille de route vient d'être adoptée par les Chefs d'État. Quels en sont les grands points ?

La Task force présidentielle a adopté une feuille de route. Mais c'est une feuille de route révisée qui permet de dire qu'en 2020, la monnaie unique de la Cedeao sera une réalité. Elle comprend dix programmes et trente-cinq activités qui ont été chiffrés à environ cinq millions de dollars (soit 2,5 milliards de FCfa). Il a donc été demandé de faire en sorte que ces ressources soient mobilisées. Immédiatement après un tour de table, il a été décidé que les États membres de la Cedeao, les banques centrales soient mis à contribution pour verser le gap d'environ 4 millions de dollars à rechercher. Je puis dire que les activités de la feuille de route sont couvertes financièrement, il ne reste qu'à les déployer. C'est ce qui va commencer au cours du deuxième semestre de 2018.

Une feuille de route révisée, cela suppose qu'il y a eu des avancées et des difficultés.

La Task Force a commencé à travailler avec deux Chefs d'État, à savoir Nana Addo Dankwa Akufo-Addo du Ghana et Issoufou Mahamadou du Niger. À l'issue des premiers bilans, les Chefs d'État se sont rendu compte que les avancées n'étaient pas remarquables. C'est ainsi qu'on a élargi la Task force aux Présidents Muhammadu Buhari du Nigeria et Alassane Ouattara de la Côte d'Ivoire. Un chronogramme a été défini à Niamey et les deux Présidents ont essayé d'apporter leur contribution pour booster le mouvement et faire en sorte qu'en 2020, alors que certains hésitaient, la monnaie unique de la Cedeao soit une réalité. La présence de notre Président au sein de la Task force présidentielle est remarquable. Et tous se sont engagés pour que la monnaie unique dans l'espace Cedeao soit effective.

Pourquoi l'approche progressive a été adoptée par les Chefs d'État dans le cadre de la mise en œuvre de cette feuille de route ?

En matière d'adoption des critères de convergence, les dirigeants de la Task force privilégient l'approche progressive. Parce que pour aller à la monnaie unique, il faut respecter des critères de convergence pour permettre aux économies d'être crédibles. Or, on s'est rendu compte que tous les pays ne pourront pas respecter tous ces critères pour atteindre 2020. C'est pourquoi l'approche progressive a été adoptée. Les pays qui auront respecté les premiers critères iront à la monnaie unique. Et progressivement les autres pays suivront.

Quels sont les avantages pour les pays de la Cedeao d'aller à la monnaie unique ?

La Cedeao est constituée de 15 Etats, avec une plus grande population et une plus grande économie. La tendance dans le monde d'aujourd'hui, ce sont les regroupements régionaux. On s'inscrit dans cette dynamique pour rendre viable et crédible notre économie. Comme on le dit, l'union fait la force. Avec la monnaie unique, nous aurons une région plus forte économiquement et les populations verront leurs conditions de vie s'améliorer.

Les notions de parité vont certainement disparaître avec la monnaie unique ?

Quand on a la monnaie unique, on ne parle plus de convertibilité. Nous avons huit monnaie au niveau de la Cedeao, mais en allant à la monnaie unique, on ne parlera plus de monnaie nationale. Tous les pays auront une seule monnaie.

Quel sera le nom de cette monnaie unique ?

On ne connaît pas encore le nom de la monnaie unique de la Cedeao. Notre Président a donné quelques orientations pour que, dans la mesure du possible, en décembre 2018, on puisse donner le nom de la nouvelle monnaie communautaire.

Sera-t-elle arrimée par exemple à l'Euro ?

Non ! Il n'y aura pas d'arrimage. La monnaie unique de la Cedeao ne sera pas arrimée à une autre monnaie. Ce sera notre monnaie à nous au sein de la Cedeao. Toutes les discussions autour de l'arrimage du Cfa à l'Euro seront dissipées. Nous aurons notre monnaie unique au sein de notre espace ouest-africain.

Cote d'Ivoire

Le PDCI ne veut pas d'un parti unifié avec le RDR avant 2020

En Côte d'Ivoire, pour le PDCI il n'y aura pas de parti unifié avant 2020. Le parti de… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.