23 Février 2018

Tunisie: L'EST sur ses gardes

Maintenant, tout l'espoir est porté sur le club organisateur pour honorer le volley-ball tunisien. Tâche ardue certes, mais on a tout de même une conviction que le coup est jouable. Les trois journées restantes dans la compétition arabe seront déterminantes pour la couronne.

Place cet après-midi aux quarts de finale. Le plateau est de qualité avec quatre rencontres assez équilibrées. D'abord, un duel tuniso-libyen entre l'Espérance et Essouihli, puis une rencontre entre le tenant du titre, Ahly Bahreïn et Al Hilal Assaoudi, ensuite un débat qatari-omanais entre Errayen et Sib, et enfin une confrontation opposant Al Arabi de Qatar et Ahly Benghazi de Libye.

Tous ces prétendants ont profité hier de la journée de repos pour procéder aux correctifs nécessaires et préparer de nouvelles mesures tactiques susceptibles de leur procurer les satisfactions attendues.

Pour le face-à-face EST-Essouihli, nous avons la certitude d'assister à une empoignade de belle facture traduisant la bonne forme du moment et confirmant leur mérite d'accéder à un stade avancé. Les échanges risquent de durer, d'être aussi coûteux en combativité que spectaculaires.

Légèrement supérieurs avec des arguments techniques plus solides et des compartiments qui fonctionnent bien, aux côtés de l'avantage du terrain et du soutien du public, les «Sang et Or» partent en principe favoris. Mais ils devront cependant se méfier de cette formation d'Essouihli ambitieuse et redoutable et qui force le respect par ses qualités athlétiques, d'autant qu'elle compte sur une pléiade de talents parmi laquelle figurent le Tunisien Adem Oueslati et le Dominicain Edward.

L'équipe, a certes progressé et en est à sa cinquième participation. Elle a terminé neuvième en 2008 et 2013, quatrième en 2016 et sixième lors de l'édition de 2017. Mais elle devrait se rendre à l'évidence que son adversaire du jour est au summum de son art et n'a qu'une idée en tête : viser haut, c'est-à-dire le podium et le titre. «Il faut qu'on soit encore plus concentré sur notre jeu, qu'on maîtrise convenablement notre sujet et qu'on s'entoure des conditions de réussite. L'expérience sera au service du collectif. De toute façon, on arrive à un niveau de la compétition où face à cette accrocheuse équipe libyenne, il faut savoir maintenir la pression et avoir la rage de vaincre», affirme le passeur de l'EST, Mehdi Ben Cheikh.

Pour le reste des duels, Ahly Bahreïn, conduit par Mounir Gara, constitue un ensemble soudé paraît beaucoup plus entreprenant que son adversaire Al Hilal Assaoudi. L'autre prétendant, Al Arabi de Qatar, conduit lui aussi par un Tunisien, en l'occurrence Maouia Lajnef, demeure capable de s'imposer face à Ahly Benghazi. L'indécision plane sur la rencontre entre les Qataris d'Errayen et les Omanais de Sib puisque les forces sont égales.

Le reste des tours à la salle Zouaoui

Contrairement à ce qui a été annoncé auparavant, les deux derniers tours de l'épreuve se joueront à la salle Zouaoui de Tunis et non pas à Radès. Les demi-finales auront lieu à 16h00 et 18h00 ce samedi, la finale à 18h00 le dimanche.

Programme d'aujourd'hui

Salle Zouaoui

12h00 : Ahly Bahreïn-Al Hilal Assaoudi

14h00 : Errayen Qatar-Sib Oman

16h00 : Al Arabi Qatar-Ahly Benghazi

18h00 : Espérance de Tunis-Essouihli Libye

Tunisie

Vie commune sur écran

L'association Sentiers-Massarib organise, en partenariat avec le ciné-club de Oued Ellil, Archipels Images et… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.