24 Février 2018

Sénégal: Aminata Touré sur le rapport de Transparency International - « Le Sénégal est un bon élève »

Photo: Togonews
Indices corruption

Classé 8ème pays le moins corrompu du continent, le Sénégal est un bon élève en transparence et bonne gouvernance, selon l'envoyée spéciale du président de la République, Mme Aminata Touré.

« Le Sénégal n'est pas le 8ème pays le plus corrompu en Afrique ». C'est la précision faite par l'Envoyée spéciale du président de la République, Mme Aminata Tall.

Cette intervention de l'ancien Premier ministre fait suite aux commentaires véhiculés dans l'espace publique sur le rapport Transparency International sur l'indice de perception de la corruption (IPC) 2017 publié avant-hier et faisant croire que le Sénégal est 8ème pays le plus corrompu d'Afrique.

Selon Aminata Touré, « le Sénégal pays est plutôt le 8ème pays le moins corrompu du continent. « C'est comme être 8ème dans une classe de 54 élèves. Être classé 8ème dans une classe de 54 élèves, c'est une bonne performance. Si on était à l'école, on serait qualifié de bon élève », a souligné la responsable de l'Alliance pour la République.

Elle appelle les concitoyens à encourager et à soutenir les efforts du gouvernement en matière de transparence et de bonne gouvernance afin de gagner plus de places et de devenir rapidement numéro un en Afrique, c'est-à-dire le pays le moins corrompu du continent ».

Considérant que depuis l'avènement du président Macky Sall au pouvoir en 2012 « le dispositif de lutte contre la corruption a connu des avancées significatives », elle en appelle à la consolidation des acquis et à la poursuite des progrès pour « ancrer dans la conscience collective une culture de reddition des comptes pour que l'argent public soit consacré aux besoins des sénégalais ».

Sur cette lancée, elle a cité l'Ofnac qui, à son avis, est un acquis précieux de notre système de gouvernance. Non sans rappeler que le rôle de l'Office « a un pouvoir d'enquête mais pas de répression » distinct de celui de la Justice qui a en charge « la répression de la délinquance en matière de mauvaise manipulation des fonds publics ».

« Il ne faut pas confondre les rôles », a-t-elle fait savoir. Ce faisant, Mme l'Envoyée spéciale du Chef de l'Etat a demandé à continuer à soutenir le président de la République « dans ses efforts de bonne gouvernance et de transparence, afin que les deniers publics servent exclusivement à l'amélioration du bien-être des sénégalais ».

En savoir plus

Corruption - Le Cameroun 153è sur 180 en 2017

La célébration le 21 février dernier du 25e anniversaire de Transparency International a… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.