24 Février 2018

Afrique: Indice de perception de la corruption - Légère amélioration du score du Sénégal

Photo: Togonews
Indices corruption

Dans le classement de l'Indice de perception de la corruption (Ipc), le Sénégal est classé 66ème au rang mondial et 8ème en Afrique. Notre pays a légèrement évolué de 3 points entre 2013-2017, passant de 41 à 45 points. Le rapport a été présenté par Dr Binette Ndiaye Mbengue, chargée de programme au Forum civil.

Pour cette année, les données concernant le Sénégal ont été collectées auprès de 9 sources que sont la World Bank Cpia, le World economic forum Eos, l'Economist intelligence Unit country ratings, etc. En effet, l'Indice de perception de la corruption (Ipc) couvre 180 pays dans le monde et intègre les pays du Maghreb.

D'après Dr Binette Ndiaye Mbengue, chargée de programme au Forum civil, la présentation de l'Ipc se fait autour de 3 points que sont le rappel du classement du Sénégal pour les 4 dernières années, l'analyse des résultats et la formulation de certains nombres de recommandations.

Dans ce document de 6 pages, il est mentionné que notre pays se classe au 66ème rang mondial et 8ème en Afrique. Il convient de préciser que le score du Sénégal a connu une augmentation de 3 points entre 2013-2017 (41 à 45).

Dans le même intervalle annuel, le Sénégal est passé de 77 au 66ème rang. Toutefois, il est toujours dans la zone rouge marquée par la corruption selon la chargée de programme au Forum civil. Car notre score de 45 points est légèrement à la moyenne mondiale qui est de 43,07/100 mais beaucoup plus à celle africaine qui est de 32,02/100.

D'ailleurs au niveau de l'espace Cedeao, le Cap-Vert occupe la première place du classement des 15 pays de la Communauté avec un score de 55/100. Il est suivi du Sénégal (45/100) qui devance le Burkina Faso (42/100).

Il faut noter que le classement n'est pas l'élément significatif dans l'Ipc, mais c'est plutôt le score qui renseigne sur l'évolution de la corruption dans un pays.

Le document a rappelé qu'en 2016, un rapport réalisé par l'Ofnac révèle que le montant total des pots-de-vin versés au Sénégal durant les 12 mois qui ont précédé cette étude s'élève à 118,44 milliards FCfa.

Au titre des recommandations, le Forum civil plaide pour la mise en place d'une équipe indépendante (composée de la société civile, d'universitaires, de journalistes d'investigation, de l'Ofnac) pour évaluer la gouvernance sobre et vertueuse prônée par les autorités publiques en 2012, le renforcement des dynamiques de réformes judiciaires, des moyens de la presse d'investigation.

Dr Binette Ndiaye Mbengue approuve aussi l'instauration d'un Prix d'intégrité pour les agents de l'administration.

En savoir plus

Le pays est parmi les plus corrompus du monde selon l'ONG internationale Transparency

L'ONG Transparency international a publié hier son rapport 2017 sur l'indice de perception de la corruption dans… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.