24 Février 2018

Guinée: Grève des enseignants - Le gouvernement tente de calmer les ardeurs des grévistes

A travers un communiqué lu vendredi 23 février 2018 dans ondes de la radio nationale, le gouvernement guinéen compte mettre fin à la crise éducative déclenchée le 12 février dernier par le SLECG d'Aboubacar Soumah en augmentant leur salaire à 10%.

Selon le communiqué, le ministère de l'Education Nationale et de l'alphabétisation à encore fustigé le comportement du camp d'Aboubacar Soumah, avant d'inviter les parents d'élèves à envoyer leurs enfants à l'école le lundi 26 février 2018.

Poursuivant le même communiqué, le gouvernement annonce une augmentation de salaire de 10%, conformément à un accord signé en 2017. Ce qui est contraire aux recommandations des grévistes qui insistent à ce que l'État les remet leurs 40% qui les ont été prélevés avant de commencer toutes négociations.

<< Toutes les dispositions sont prises pour sécuriser les écoles afin que les cours se tiennent dans les meilleures conditions>>, a rassuré le ministre Ibrahima Kalil Konaté

Le ministère de l'Education Nationale et de l'Alphabétisation saisit cette occasion pour informer les enseignants que les 10% d'augmentation de salaire, sont déjà appliqués sur les salaires du mois de février, conformément au protocole d'accord du 09 octobre 2017.

Poursuivant, le communiqué a appelé les Inspecteurs Régionaux de l'Education (IRE), les Directeurs Préfectoraux et Communaux de l'Education (DPE et DCE), et les Chefs d'établissements à oeuvrer pour la reprise normale des cours.

Guinée

Dinguiraye - Notre confrère Abdoulaye Bah rejoint sa dernière demeure

Accompagné d'une forte délégation venant de Conakry, le journaliste du site d'informations… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.