23 Février 2018

Afrique Centrale: La volonté du Rwanda d'accueillir des réfugiés mise en doute après des morts dans une manifestation

Cinq Congolais sont morts et vingt ont été blessés alors qu'ils protestaient contre la réduction de leurs rations alimentaires. De quoi, pour certains, remettre en cause la volonté du Rwanda d'accueil des réfugiés.

Alors que le Rwanda se présente comme un pays d'accueil pour les réfugiés, cinq Congolais sont morts et vingt autres blessés après la dispersion par la police, jeudi, d'une manifestation contre la réduction des rations alimentaires. Un événement qui soulève des critiques de la part de certains contre le pouvoir de Kigali. Ils commencent à douter de la volonté du pays d'accueillir les réfugiés, si déjà les autorités ne sont pas capables de protéger ceux qui se trouvent sur son sol. Le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés a condamné cet acte, le qualifiant de choquant et regrettable.

"Tuez-nous ! Tuez-nous ! Tirez sur nous!" Il s'agit d'un groupe de plus de 700 réfugiés congolais en route vers le bureau du HCR à Karongi, à l'ouest sud du Rwanda, il y a trois jours. L'annonce de la réduction de 25% de la ration alimentaire pour les réfugiés congolais au camp de Kiziba, à l'ouest du Rwanda où ils sont au nombre de 17.000, a provoqué des manifestations tout au long de cette semaine.

Les réfugiés affirment qu'il vaut mieux vaut rentrer au pays d'origine, la République Démocratique du Congo, que de mourir de faim au Rwanda, où ils sont depuis 1996. Mais soudain, pendant la manifestation, les agents de police tirent en l'air, pour disperser les manifestants, qui, à leur tour, ripostent avec des pierres et des morceaux de bois ramassés dans des champs tout près du bureau du HCR. Une réunion est convoquée par la police.

"Le bureau du HCR vous a prévenu, en vain. Vous n'écoutez même pas ce que vous disent les autorités du pays. On vous dit de partir d'ici car ce n'est pas le camp de réfugiés. Hier, vous avez passé le temps à jeter des pierres aux agents de sécurité.

Contradiction avec les politiques affichées ?

La résistance demeure et l'angle de tir change aussi, cette fois-ci dans la foule. Bilan : cinq morts et 20 blessés, selon la police rwandaise. L'incident meurtrier a provoqué des réactions dans un pays comme le Rwanda, qui n'a pas cessé de dire qu'il était prêt à accueillir les réfugiés souhaitant demander l'asile sur son sol, en particulier ceux qui ont fui la Libye. "Qu'est-ce qui me ferait croire que vous pouvez accueillir des réfugiés érythréens ou les Dinka du Sud Soudan si vous ne pouvez pas protéger les Congolais qui sont au Rwanda ?", questionne Robert Mugabe, journaliste critique du pouvoir rwandais. "C'est une dichotomie, une contradiction même. Ce n'est pas logique"

La réaction est également venue de Genève, où, dans une conférence de presse tenue ce 23 février au siège du HCR, la direction de cette agence onusienne a condamné l'acte de la police rwandaise le qualifiant de "regrettable et choquant".

Rwanda

L'Etat belge blanchi dans le massacre de l'ETO à Kigali en 1994

Verdict de la cour d'appel de Bruxelles : pas de responsabilité de l'État belge pour le massacre de l'ETO… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.