26 Février 2018

Burkina Faso: Barksanem - "L'innovation dans le respect de la tradition"

Porté sur les fonts baptismaux en 2011, la société Barksanem (BSM) avait observé une période sabbatique pour une meilleure réorganisation. Elle se prépare à signer son retour sur la scène minière burkinabè avec beaucoup plus d'ambitions, d'objectifs, d'initiatives, d'innovation et d'avantages pour les populations burkinabè.

L'histoire de Barksanem (BSM) avec le Burkina Faso remonte au temps de la Haute-Volta quand le Directeur Général actuel Etienne Atger, alors enfant, y habitait. Il voyageait régulièrement dans le pays. Puis, plus tard, quand il effectuait de nombreux voyages au Burkina Faso, dans le cadre d'activités de développement au sein d'une Organisation Non Gouvernementale (ONG) où travaillait aussi le Directeur des Opérations de Barksanem™ Séraphin Guigma. « Notre connaissance du terrain, le dynamisme économique du pays, sa place dans le monde de l'extraction aurifère, les politiques incitatives du gouvernement, font du Burkina Faso un pays particulièrement attractif pour le développement de nos activités »apprécie Etienne Atger. Pour lui, cela fut un point important quant à l'implantation de la société au pays des Hommes intègres. Il a indiqué avoir choisi de se limiter à l'implantation d'activités artisanales et semi-mécanisées et non d'aller vers la petite mine ou la mine industrielle. « Les raisons sont à trouver dans notre approche territoire qui fait que l'activité minière s'intègre réellement à la communauté villageoise et/ou minière et que cette activité fait pleinement partie du développement dudit territoire. Ce qui serait objectivement difficile à vivre dans le cadre d'activités industrielles par exemple » a-t-il justifié.

Qui est Barksanem ?

Barksanem™ est une société minière de droit burkinabé créée en 2011, puis mise en veille pendant quelques années afin de pouvoir trouver des solutions aux problématiques rencontrées sur le terrain de l'exploitation minière. Sa constitution se fonde sur des constats de terrain et sur une vision précise du développement durable des territoires, en phase avec les enjeux de transformation décrits dans diverses chartes internationales. « Notre expérience dans le domaine minier en Afrique démontre une évidence : l'exploitation des richesses du sous-sol est trop souvent source de pauvreté, de conflits, de dégradation de l'environnement, symptomatiques d'un cercle économique vicieux » a laissé entendre Etienne Atger.

Sur la base de ses précédentes expériences dans le domaine minier au Burkina Faso dans les années 2000, toujours au Burkina Faso, BSM™ a créé une société sœur aux USA qui commercialise sous licence un ensemble de technologies (extraction de métaux précieux - OR - monnaie digitale, traçage... ) et ayant pour cible finale l'autonomie économique et environnementale des micro-communautés (50 à 500 équivalents habitants). « Dans le cas des communautés minières, notre cœur de cible, notre approche intègre l'extraction et la monétarisation des minerais, supports essentiels de l'autonomie économique préalable à l'autonomie énergétique et à l'autonomie écologique par le traitement de l'eau, de l'air et des sols » a - t-il relaté. Barksanem™ a pour mission d'optimiser la chaine logistique physique des métiers de l'extraction minière artisanale en déployant des technologies innovantes permettant de tracer les minéraux précieux, tout en participant au développement économique et environnemental des micro-communautés. « Notre approche de la monétarisation transforme la production de minerais en une monnaie digitale compatible avec de nouveaux services » soutient M. Atger.

L'Approche territoire de BSM™ permet d'intégrer à ses productions l'activité des orpailleurs, souvent présents sur les sites miniers avant leur sélection par la société minière. L'identification et l'enregistrement de ces orpailleurs et de leurs familles, facilitent l'accompagnement de l'orpaillage, tout en luttant contre les fraudes récurrentes propres au domaine minier et permet d'obtenir la labellisation « Fair Mining » (extraction minière artisanale équitable) des activités d'orpaillage. « Notre approche nous permet en outre de travailler à la (re)scolarisation des enfants, à proposer des alternatives économiques pour les femmes afin qu'elles puissent développer des activités autres que celles, dangereuses, de la mine, sans perte de revenus (projets agricoles), à permettre l'accès à l'eau et à l'assainissement des populations des territoires, à travailler à la dépollution des sols, à améliorer les pratiques artisanales de l'extraction minière, etc. » a détaillé le Directeur Général de BSM™.

Produits proposés et avantages aux populations

Dans le cadre de sa licence, Barksanem™ propose l'identification, la localisation et l'organisation de ses implantations minières par « mapping »(cartographie sur laquelle tous les éléments du territoire sont intégrés). L'enregistrement, l'identification et l'accompagnement des orpailleurs et de leurs familles. Le traçage et le contrôle du minerai de l'extraction à sa commercialisation.

Mais aussi entre autres la création d'une monnaie digitale à partir de l'or ; la dynamisation du troc au sein de la communauté ; une formation et certification Barksanem™ ; la création d'un portefeuille virtuel individualisé. La monnaie digitale ainsi créée propose aux non-bancarisés d'être bancarisés auprès des organismes bancaires du pays, tout en bénéficiant de moyens de règlement individuels ou collectifs, et à terme, d'un suivi de santé par le biais d'un livret individualisé. La monnaie digitale sera échangeable pour de la monnaie papier de différentes devises. Un des principes de Barksanem™ selon son Directeur général se résume dans ce slogan : « l'innovation dans le respect de la tradition » . « En finalité, tout en permettant de devenir une société minière prospère, la licence BSM™ contribue à produire, par l'activité minière, des dynamiques vertueuses pour les micro-communautés sur le plan économique, social et environnemental » a-t-il relevé.

Entre autres avantages dont pourront profiter les populations, M. Atger a cité des projets agricoles (alternatives économiques pour les femmes), l'éducation, la santé, l'accès à l'eau et à l'assainissement, les solutions énergétiques. « L'enregistrement des orpailleurs sur les sites de Barksanem™, mais aussi ailleurs et si possible sur tout le pays, permettra d'avoir accès à des informations jusqu'à présent très incomplètes, sur une population difficile à accompagner de par sa mobilité, sa fragilité et les difficultés d'intégration rencontrées dans bien des endroits dans le pays comme dans la plupart des pays où l'extraction minière est au cœur de leur économie » a déclaré Etienne Atger.

Burkina Faso

L'activiste Naïm Touré est toujours en garde à vue

Au Burkina Faso, l'activiste et lanceur d'alerte Naïm Touré est toujours en garde à vue. Il devrait… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.